Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Quels vêtements pour courir en hiver ?

Envie de faire de la course à pied sans pour autant vous enfermer en salle dès que les conditions climatiques se font plus rigoureuses? Voici quelques pistes pour savoir quels vêtements choisir pour courir en hiver.

Courir en hiver : système 3 couches obligatoire !

S’il y a bien une règle incontournable pour toutes les activités outdoor et particulièrement en hiver, c’est la règle des 3 couches. Pour faire votre choix de vêtements pour courir en hiver, vous devez impérativement composer votre tenue de running autour de ce principe.

Le concept est très simple. Plutôt que d’enfiler un gros pull épais, vous allez superposer 3 couches de vêtements qui vont vous apporter une parfaite isolation du froid tout en permettant une bonne évacuation de la transpiration. Ce dernier point est très important, car si l’humidité stagne autour de votre corps, alors vous serez plus exposé aux sensations de froid.

Pour des vêtements de running dans le but de courir l’hiver, vous aurez besoin :

  • D’une couche de base qui consiste en un sous-vêtement technique doté d’une bonne respirabilité et d’un séchage rapide ;
  • D’une couche de chaleur de type polaire fine ou t-shirt doublé qui va continuer le travail d’évacuation de l’humidité et vous isoler du froid ;
  • D’une couche de protection de type veste imperméable et, c’est fortement recommandé, coupe-vent pour vous protéger des aléas météorologiques. Encore une fois, choisissez un matériau isolant, mais aussi respirant.
Bon à savoir : modulez le système trois couches

Quand les températures se font plus clémentes, il est tout à fait possible de moduler votre tenue et de ne courir qu’avec une partie de votre système 3 couches. Veillez cependant à toujours porter un sous-vêtement technique, puis ajoutez-lui une couche de chaleur en cas de temps un peu froid, mais dégagé ou de protection s’il fait doux.

Protégez vos extrémités

Si l’on a chaud pendant l’effort, il y a toujours trois zones à protéger particulièrement du froid : la tête, les mains et les pieds. Lorsque vous choisirez vos vêtements de running pour l’hiver, pensez bien aux accessoires dédiés.

La tête

Pour éviter une trop grande déperdition de chaleur par la tête (elle peut aller jusqu’à 30 % de la chaleur totale dégagée par votre corps), il est indispensable de se couvrir. Cela évitera par ailleurs les picotements de froid aux oreilles. Bonnet ou bandeau, choisissez un matériau chaud, mais aussi doté d’une membrane respirante pour éviter la surchauffe. Une finition déperlante et coupe-vent vous permettra d’avoir une tenue pour courir en hiver parée à toutes les éventualités.

Les mains

Pas la peine de sortir vos gants de ski, mais il est impératif de bien couvrir ses mains pour courir en hiver. Pour compléter votre tenue de course à pied, optez pour des gants qui vous isoleront du vent, déperlants et équipés d’une doublure de type polaire contre le froid. Vous pourrez également les porter avec des gants de soie lorsque les températures se font glaciales

Les pieds

Rien de tel qu’une paire de chaussettes en mérinos pour coupler chaleur et respirabilité. Si votre parcours est enneigé ou boueux, ce sont vos chaussures qui assureront l’imperméabilité de votre tenue.

Bon à savoir : et le cou dans tout ça ?

Selon les vêtements pour courir en hiver que vous aurez choisis, vous pourrez avoir besoin d’un cache-cou si vous trouvez que le col de votre veste ne monte pas assez haut. C’est un bon moyen de compléter sa tenue de running, mais aussi de limiter la déperdition de chaleur sur le haut du corps.

Quelles baskets pour courir en hiver ?

Pour courir en hiver sur bitume, vos chaussures de course habituelles peuvent suffire. En revanche, pour les trottoirs gelés, les endroits où la neige est mal dégagée ou pour les sentiers glissants, il est important de choisir des chaussures de running dotées de crampons ou à semelle crantée pour optimiser votre adhérence sur ces terrains piégeurs.

Outre les crampons, une tige travaillée dans une membrane imperméable et respirante comme le Gore Tex sera incontournable pour rentrer les pieds au sec à la maison. Pour lutter contre le froid, mieux vaut également éviter les modèles qui comportent une bonne partie de maille. Afin de trouver votre bonheur, pensez à regarder du côté des chaussures de trail où vous trouverez de nombreuses baskets à crampons.

Que porter en bas pour courir en hiver ?

Le dernier point clé pour compléter votre tenue de running pour l’hiver, c’est la protection de vos jambes. Les collants de course sont des incontournables pour garder vos muscles et vos articulations au chaud et ainsi vous apporter confort, mais aussi prévenir les blessures. À l’image de la couche de base du système 3 couches, ces collants sont à la fois isolants et respirants. Ils existent en différents niveaux de compression pour un soutien des muscles adapté aux préférences de chacun. En cas de vent, vous trouverez très facilement des collants de running équipés d’une membrane coupe-vent de type Winstopper. Ne négligez pas cette option, car le vent peut faire chuter de manière drastique les températures ressenties.

Profiter des plaisirs de la course à pied au grand air même quand les températures chutent, c’est possible ! Il suffit de bien choisir ses vêtements pour courir l’hiver et d’adopter les bons réflexes pour une tenue de running qui vous assurera chaleur, respirabilité et adhérence grâce au système 3 couches pour le torse et aux crampons sur les semelles de vos chaussures de running.

Les trois points-clés à retenir pour savoir quels vêtements choisir pour courir en hiver :
  1. Les premiers vêtements pour courir l’hiver qu’il faut choisir sont les composantes du système 3 couches qui va isoler le haut du corps du froid.
  2. Pour des sessions confortables de course à pied dans le froid, complétez votre tenue de gants, d’un bonnet et de chaussettes adaptés aux basses températures.
  3. Pas de running en hiver sans des chaussures à crampons qui vous assureront une bonne adhérence, peu importe la rigueur des conditions climatiques.