Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Comment régler ses fixations de ski nordique ?

Sport alliant endurance et belles balades, le ski nordique est idéal pour garder la forme. Encore novice ? Voici quelques conseils sur le choix, l’installation et le réglage des fixations de ski nordique.

Spécificités des fixations de ski nordique

Comme il se rapproche davantage de la marche que de la glisse, le ski nordique nécessite de garder le talon complètement libre afin d’avancer, aussi bien en montée qu’en descente. Il n’y a donc pas de talonnière, mais uniquement une fixation avant pour permettre de maintenir la chaussure sur le ski.

Les normes de fixation du ski nordique

Il existe 5 normes différentes pour les fixations de ski nordique :

La norme 75 mm

Créé par Rottefella dans les années 1920, ce système de fixation de ski nordique dispose de 3 pointes sur lesquelles viennent s’insérer les 3 trous situés à l’avant de la chaussure. Certains modèles sont équipés de câbles se rejoignant à l’arrière de la chaussure, afin de renforcer le soutien.

La norme SNS

Ce système, créé par Salomon, dispose d’une encoche où vient s’accrocher la barrette de la chaussure. Il en existe 3 modèles :

  • La SNS Profil : avec encoche d’une seule barrette d’accrochage.
  • La SNS Pilot : avec 2 encoches pour accueillir deux barrettes d’accrochage sur les chaussures compatibles, ce qui offre une meilleure stabilité aux débutants.
  • La SNS BC : conçue pour le hors-piste.

La norme PROLINK

Cet autre système de fixation de ski nordique conçu par Salomon dispose lui aussi d’une seule encoche pour la barrette d’accrochage. Il a le gros avantage d’être compatible avec de nombreuses marques de chaussures, dont Salomon, Alfa, Rossignol, Fischer, Alpina, Atomic ou Madshus.

La norme NNN - NIS

Introduit par Rottefella et popularisé largement à partir de 2005, ce système de fixation comporte une seule encoche pour la barrette d’accrochage ainsi que deux lamelles qui viennent s’intercaler entre les rainures de la semelle. Sa grande particularité est qu'il est monté sur une plaque NIS qui rend le perçage du ski inutile. Ce système offre en outre une compatibilité avec de nombreuses marques de chaussures.

La norme Turnamic

Dernière en date, cette fixation de ski nordique Turnamic est née d’une collaboration entre Fischer et Rossignol. Sa spécificité est de disposer d’un levier rotatif qui facilite le chaussage et le déchaussage. Si elle est compatible avec un grand nombre de marques de chaussures, elle ne convient toutefois qu’aux skis nordiques des marques Rossignol et Fischer.

Bon à savoir : bien choisir ses chaussures de ski nordique

Votre fixation de ski nordique doit être compatible avec vos chaussures. Celles-ci varient selon la technique que vous pratiquez. Les chaussures pour le ski nordique classique sont plus souples afin d’offrir une plus grande liberté de mouvement, tandis que celles conçues pour le skating sont plus robustes et disposent d’un renfort à la cheville.

Peut-on utiliser des fixations universelles ?

Les fixations de ski nordique universelles sont très pratiques puisqu’elles vous permettent d’utiliser vos propres chaussures de randonnée ou boots de neige. Veillez toutefois à ce que vos semelles soient souples et non rigides. Si elles disposent d’un système de coulissage pour régler leur longueur par rapport à la semelle de vos chaussures, ces fixations offrent moins de maintien que les systèmes normés.

Réglage d’une fixation de ski nordique

L’élément à régler sur une fixation de ski nordique est sa position sur le ski. Les normes NNN et Turnamic disposant d’une plaque permettent de modifier très facilement la position des fixations même après le montage ; il suffit de les faire coulisser de quelques millimètres vers l’avant ou vers l’arrière. Cela permet d’améliorer votre confort sur les skis ou de renforcer les sensations de glisse. Ce réglage dépend du type de ski nordique que vous pratiquez :

  • Régler une fixation de ski nordique classique : une fixation un peu plus vers l’avant améliore l’accroche sur la neige et facilite la progression. À l’inverse, pour avoir de meilleures sensations de glisse, il faut reculer légèrement la fixation.
  • Régler une fixation de ski nordique skating : une fixation vers l’avant renforce votre stabilité lors de la glisse. Pour avoir davantage de maniabilité, il faut au contraire placer la fixation un peu plus vers l’arrière.

Comme vous l’aurez compris, le réglage des fixations de ski nordique est plutôt simple, tout comme la pratique de ce sport est accessible à tous. Laissez-vous donc tenter par ce type de ski !

Les 3 points-clés à retenir sur les fixations de ski nordique :
  1. Elles ne disposent pas de talonnière.
  2. Il existe 5 normes de fixation pour le ski nordique.
  3. Le réglage de la fixation varie selon que vous pratiquez le skating ou le classique..