Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Equipement Ski Freerando

Vous voulez skier dans la poudreuse et faire les premières traces la neige fraîche ? Le problème, c’est que vous n’êtes pas le seul. Dès l’ouverture des remontées mécaniques, les champs entre 2 pistes balisées sont pris d’assaut. Le ski de randonnée ? Ça vous fait pas rêver, car c’est très axé sur la performance en montée. Heureusement, il existe un bon compromis : la freerando. Dans ce texte, on vous explique ce que c’est avant de vous présenter le matériel de ski freerando. Enfin, on vous en dit plus sur les meilleures marques pour acheter votre équipement de ski.

Matériel ski freerando

Freerando

Ski Freerando

Voir
Freerando

Ski Freerando

Chaussures ski Freerando

Chaussures ski Freerando

Voir
Chaussures ski Freerando

Chaussures ski Freerando

Casques ski

Casques ski

Voir
Casques ski

Casques ski

Qu’est-ce que la freerando ?

Avez-vous déjà entendu ce terme “freerando” ? Très à la mode puis quelques années dans les domaines skiables, il est la contraction de freeride et ski de rando. Vous remarquerez que la première partie est bel et bien “free” et non pas “rando” ; ce détail nous permet de comprendre un peu plus ce qu’est ce type de ski.

Quand le ski de randonnée est devenu de plus en plus pratiqué par des amateurs comme de vrais athlètes en quête de performances, liberté et adrénaline, certains étaient plus critiques. En effet, le ski de rando est très physique. On passe beaucoup plus de temps à monter qu’à descendre. Le matériel est très léger, trop au goût de certains qui lui reprochent un manque de stabilité dans les descentes. Il n’en fallait pas plus pour célébrer la naissance de la freerando.

Au programme : moins de montées, plus de descentes ; et toujours dans la quête de neige fraîche et d’étendues vierges. C’est pour cette raison que c’est un ski qui se pratique dans les stations de ski, à proximité des remontées mécaniques. Pour autant, les pratiquants n’hésitent pas à faire un peu de dénivelés, armés de leurs peaux de phoque sous les semelles. Mais ici, la construction du ski est pensée pour rider et envoyer du lourd. La position marche, c’est la grande différence entre la freerando et le freeride (les skis, fixs et chaussures de freeride ne sont pas adaptés pour la montée et vous devez porter votre équipement sur l’épaule). Voyons un peu en détail cet équipement de ski freerando.

Comment choisir son matériel de ski freerando ?

Qui dit pratique nouvelle, dit nécessité de comprendre pourquoi le matériel est différent. On vous explique tout ça.

Les skis et fixations de freerando

Si vous êtes freeriders, vous pourrez voir qu’il existe des ressemblances entre le ski de freeride et celui pour la freerando. La plus grande, c’est le poids total : votre paire de skis freerando est plus légère.

Quelques caractéristiques générales :

  • La largeur au patin : elle est comprise entre 95 et 115 mm. Pourquoi aussi large ? Pour pouvoir gagner en maniabilité dans la poudreuse. Notez que plus il est large, plus votre ski est lourd, car il y a plus de matière. C’est pour cette raison qu’un ski de 100 mm au patin présente un bon équilibre.
  • Le cambre : il est traditionnel.
  • Les rockers : vous pourrez trouver 2 types de configurations sur le ski freerando :
  • Rocker uniquement à l’avant : l’avant pour une meilleure portance dans la poudreuse. L’absence de rocker arrière rend le ski plus maniable sur les pistes. Il est donc polyvalent.
  • Rocker avant et arrière : portance et maniabilité en poudreuse.

Pour compléter votre achat de skis de freerando, n’oubliez pas les peaux de phoque ! Ce sont elles qui vont vous permettre d’accrocher à la neige lors des montées.

Enfin, les fixations sont un élément important de votre équipement de ski freerando. Pour monter, vous allez devoir “marcher”, chaussures au pied. C’est pour cette raison que le talon doit pouvoir se désolidariser de la fix. Pour cela, les fabricants usent d’ingéniosité pour permettre une manipulation des cales sans se baisser. Pour mieux gérer les dénivelés variables, vous avez plusieurs hauteurs de cales. Certains modèles proposent une grande amplitude DIN pour déchausser seulement quand c’est nécessaire. Et enfin, dernière caractéristique à analyser, le déchaussage en latéral, gage de sécurité supplémentaire. Deux marques principales se partagent le marché : Plum, 100% française, et Dynastar.

Les chaussures de freerando

Analysons maintenant les chaussures, une composante importante de votre matériel de ski freerando. Comme vous pouvez l’imaginer, elles doivent répondre à quelques critères pour vous permettre d’être à l’aise en montée et en sécurité lors de la descente.

Les voici :

  • Un flex important : de 100 à 130.
  • Un poids plume pour ne pas avoir des boulets au pied.
  • Un mode marche performant : débrayable pour faciliter les mouvements lors de l’ascension, mode marche/descente facile à moduler.

Attention à la compatibilité avec vos fixations !

Le casque

Dernier élément de votre matériel de freerando : le casque. Il se révèle indispensable en cas de chute dans les rochers, sur neige dure ou dans les petits passages entre les arbres. Les modèles disponibles chez les grands fabricants sont dotés d’une sécurité renforcée. En fonction de votre pratique, vous pouvez choisir un casque de ski avec visière ou un modèle plus classique.

Quelles sont les plus grandes marques pour acheter un équipement de ski freerando ?

La pratique de la freerando est encore toute récente. Certaines marques ont décidé de se lancer dans l’aventure. On vous les présente ici.

Salomon
Dynastar
Dynafit
Faction
Scarpa
Black-Diamond
Atomic