Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Equipement Ski Alpin

Vous regardez tous les jours la météo en vous disant : “Mais quand est-ce qu’elle arrive” ? Et quand, enfin, elle pointe son nez, vous êtes le premier à l’ouverture des pistes pour poser la première trace ? Alors vous êtes sûrement un accro du ski. Freestyler, freerider, skieur polyvalent ou passionné des pistes damées, vous le savez très bien : pour prendre un max de plaisir, un bon équipement de ski alpin est nécessaire. Dans ce texte, on vous propose de vous expliquer les principales différences dans le matériel de ski alpin, en fonction des pratiques. À la fin de l’article, vous découvrirez notre sélection de marques.

Matériel Ski alpin

matériel ski

Packs Ski

Voir
matériel ski

Packs Ski

chaussures de ski

Chaussures de ski

Voir
chaussures de ski

Chaussures de ski

bâtons de ski

Bâtons de ski

Voir
bâtons de ski

Bâtons de ski

Qu’est-ce que le ski alpin ?

Le ski alpin est né dans les pays nordiques durant le 19e siècle. Au 20e siècle, il fait ses débuts comme discipline olympique. Aujourd’hui, aux JO d’hiver, on retrouve la descente, le slalom, le slalom géant, le super-G, le combiné et le freestyle.

En ce qui concerne la pratique, que ce soit en compétition ou en loisir, elle a beaucoup changé ces dernières décennies. La principale évolution vient de l’équipement de ski. Ceux qui ont passé leur premier flocon avant la fin des années 90 le savent : le ski parabolique a vraiment constitué une révolution. Plus maniables, plus courts, plus légers, ils se sont vraiment imposés comme une évidence. Les débutants mettent moins de temps à apprendre et à se faire plaisir. Les skieurs plus expérimentés repoussent leurs limites en confiance et ne sont plus obligés d’envoyer avec des planches de 2 mètres de long, très lourdes et trop rigides. Quant aux chaussures de ski, elles ont suivi la même courbe de progrès.

Les fabricants sont aujourd’hui capables de créer des skis alpins qui s’adaptent à toutes les conditions climatiques, tous les types de neige et tous les niveaux. C’est pour cette raison que ce sport de glisse évolue si vite et qu’on ne parle plus d’un type de ski, mais de plusieurs. Ski de piste, freeride, freestyle ou all-mountain, tous ont leur propre matos, leurs codes de pratique et leurs défis.

Et vous, quel skieur êtes-vous ?

Quelles sont les différents types de skis alpins ?

À quoi sert un ski ? À glisser dans la pente, carver ou déraper pour prendre les virages, stabiliser le rider et prendre du plaisir. Partant de là, les fabricants ont imaginé des planches qui permettent de remplir ces fonctions sur toutes les neiges : poudreuse, neige glacée ou croûtée. S’ajoute la volonté de certains de s’élever dans les airs et de réaliser des figures.

Dans le tableau ci-dessous, vous en saurez plus sur les types de skis, cet équipement de ski alpin indispensable. Mais attention, entre ces catégories très généralistes s’ajoutent d’autres profils de skis “hybrides”.

Ski piste

Ski Freeride

Ski Freestyle

Ski All-mountain

Pour quoi ?

100 % pistes damées

Hors-piste

Figures (tricks) dans les snowparks ou sur piste

Polyvalence piste/hors-piste

Polyvalence toutes neiges

Cambre

Classique

Classique

Plat

Inversé

Bi-spatulé

Classique

Rocker

Pas de rocker, ou un petit au niveau de la spatule

Rocker spatule et talon

Rocker spatule et talon

ou

Pas de rocker

Rocker spatule

Largeur au patin

Souvent

< 85 mm

Freeride : 90-105 mm

Ski fat : 105-120 mm

Polyvalents : 60-90 mm

Park : 80-100 mm

Backcountry : >100 mm

Polyvalent piste : entre 80 et 95 mm

Polyvalent Freeride : entre 95 et 105 mm

L’ensemble de ces caractéristiques vont avoir des incidences sur la manœuvrabilité selon le type de neige. Si vous ne comprenez pas vraiment leurs différences et leurs impacts, on vous invite à vous rendre dans le guide d’aide au choix. Là, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour acheter le ski qui vous ressemble.

Pour quelle utilisation ?

Ski de piste

Ski de piste

Voir
Ski de piste

Ski de piste

Ski freeride

Go !

Ski freeride

Ski freestyle

Ski freestyle

Voir
Ski freestyle

Ski freestyle

Ski racing

Ski racing

Voir
Ski racing

Ski racing

Quelles sont les différences entre les chaussures de ski ?

Allons maintenant faire un tour du côté du second matériel de ski alpin : les chaussures de ski alpin. Encore une fois, chaque pratique nécessite son type de chaussures pour des questions de rigidité, maintien, flexibilité ou encore compatibilité avec les fixations.

Chaussures de ski piste

Chaussures de ski Freeride

Chaussures de ski Freestyle

Chaussures de ski All-mountain

Pour quoi ?

100 % pistes damées

Hors-piste

Figures (tricks) dans les snowparks ou sur piste

Polyvalence piste/hors-piste

Polyvalence toutes neiges

Maintien

4 crochets

2 à 4 crochets

3 crochets

3 ou 4 crochets

Flex

Faible <90

Important >100

Autour de 110

Variable, de 80 à 130

Autre

Très rigides et proches du pied

Zones antidérapantes sous la semelle

Mode montée (débrayable)

Zones de renfort pour limiter les conséquences des impacts

Souples

/

Pour choisir une chaussure de ski alpin, il est conseillé de s’orienter vers un modèle adapté à votre pratique. Ce qu’il faut savoir, c’est que les fabricants proposent des modèles avec plusieurs volumes chaussant, ce qui est très pratique quand on n’a pas un pied “dans la norme”. Aussi, en fonction de votre niveau, elles seront plus ou moins souples. Les débutants ont besoin de confort quand les très bons skieurs recherchent un excellent maintien près du pied. C’est pour cette raison que certains modèles haut de gamme sont thermoformables.

Comment choisir son équipement de ski alpin ? 3 critères

Vous en savez un peu plus sur les spécificités des équipements. Mais comment faire un choix entre toutes les marques et modèles proposés ? Voici 3 critères.

1- Votre niveau de pratique

On considère généralement qu’il y a 4 niveaux principaux dans la pratique des sports de glisse :

Qu’est-ce que ça change ?

Beaucoup de choses à vrai dire. Les skis pour les débutants sont plus souples et simples à skier. Ceux pour les experts sont plus dynamiques et disposent de technologies avancées. En ce qui concerne les chaussures, c’est pareil.

En choisissant un matériel de ski vraiment adapté à votre niveau, et donc vos besoins, vous êtes certain de pouvoir vous faire plaisir et progresser. Mais il va aussi y avoir une incidence sur le prix : le matos pour les racers est plus cher, car il dispose des dernières avancées technologiques. Mais quand on aime, on ne compte pas :).

2- Le degré de technicité

Deuxième élément clé : la technicité et l’innovation.

Imaginons que vous ayez déjà fait une présélection de votre matériel de ski alpin : pour le freeride, niveau intermédiaire, patin >100 mm. En utilisant les filtres dans notre boutique, il vous en reste quand même un bon nombre. Comment faire un choix ? Il est évident que pour certains le prix aura un impact sur la décision finale d’achat, tout comme le design ou les avis des autres clients. D’autres iront analyser en détail les caractéristiques des différents produits, et on vous invite vraiment à le faire.

3- Le prix

Dernier critère de choix : le prix. On ne va pas se le cacher, l’équipement de ski alpin est cher. Mais vous êtes au bon endroit. Ce n’est pas pour rien qu’Ekosport est n°1 de la vente en ligne de matos de ski. Pour acheter des chaussures ou des skis alpins pas cher, nous vous proposons des prix très compétitifs avec des remises toute l’année.

Les meilleures marques pour acheter son matériel de ski alpin

Il y a certaines marques que l’on ne présente plus. D’autres, plus récentes, ont démontré de réelles capacités à innover. Dans les deux cas, elles ont toutes les yeux rivés sur le ski de demain. Laquelle choisirez-vous ? Pour vous aider dans votre choix, voici notre sélection des meilleures marques du ski alpin :

Salomon
Rossignol
Dynastar
Faction
Atomic
Head
Völkl
Elan