Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Comment farter son matériel de ski ?

Après avoir ridé toute la saison, skiant sur la neige fraiche jusqu’à la neige de printemps, il est temps de jeter un œil à vos semelles. Griffure, trou, égratignure : un bon fartage s’impose. En début ou en fin de saison, entretenir son matériel de glisse passe obligatoirement pour cette étape. Mais comment farter son matériel de ski si l’on souhaite le faire par soi-même ? C’est simple : retrouvez notre tuto fartage pas à pas.

Les étapes-clés d’un fartage réussi

L’entretien d’un ski se décompose en trois actions simples :

  • Nettoyer la semelle ;
  • Appliquer le fart ;
  • Racler l’excédent.

Avant donc de sortir tout son matériel de fart, il faut observer de près la semelle. Montre-t-elle des signes d’usure ? Une réparation (choc, fissure, ski édenté, carres abimées…) est-elle nécessaire ? Le fart ne doit pas être un pansement sur une jambe de bois. Au besoin, renseignez-vous auprès d’un professionnel. Si le ski tient encore la route, alors c’est parti : fartons !

Avec un chiffon sec, essuyez l’ensemble du ski pour supprimer toute trace d’humidité. Ensuite, frottez dans le sens de la glisse (donc de la spatule vers le talon) avec une brosse en nylon. Enfin, passez à nouveau avec le chiffon le long de la semelle pour enlever les poussières. Il vous faudra une surface nette, propre et sèche avant d’y appliquer le fart. Le nettoyage n’est donc pas optionnel.

Ensuite, l’application du fart sur du matériel de ski dépend du type de produit que vous utilisez : fart en pain ou fart liquide. Pour le fart solide, il faudra le chauffer sur le fer afin de l’appliquer et le répartir sur la semelle. Concernant la version liquide, il suffit généralement de l’appliquer en spray.

Enfin, avec un racloir, l’on se débarrassera du surplus. En fin de saison, pour nourrir la semelle et la protéger durant les mois d’été, il est recommandé de laisser une surcouche que l’on raclera une fois l’hiver venu.

Du fart de toutes les couleurs

Un arc-en-ciel vous attend au rayon fart. Chaque couleur correspond à une température de neige, de la peuf fraiche à la soupe de printemps. Si vous ne savez que choisir, faites-vous conseiller ou bien optez pour le fart universel !

Quel matériel pour farter ?

Du plus bricolo au plus pro, il existe tout un tas d’outils pour farter. L’équipement le plus basique consiste en un fer à farter et un racloir en plexi. Un chiffon et une brosse en nylon permettront le nettoyage, première étape indispensable. On pourra également s’équiper d’un étau pour maintenir le ski en place. Enfin, on ajoutera à la liste une paire d’élastiques pour maintenir les stop-skis libérant l’espace de fartage.

Bien entendu, les bons outils font les bons bricoleurs. Mieux vous serez équipé, plus il sera aisé de farter vos skis dans de bonnes conditions.

Aiguiser les carres

Affuter ses carres vous garantit un meilleur confort de glisse et un maximum d’accroche dans les courbes. Un affuteur complétera votre panoplie d’outillage pour l’entretien de vos skis.

Application du fart

Après l’étape du nettoyage vient celle du fartage pur et dur. Commencez par préchauffer le fer à repasser. Ensuite, le pain de fart dans une main, le fer dans l’autre, vous ferez fondre le produit au-dessus du ski, de manière à ce que le liquide tombe en gouttelette sur la semelle. Une fois la semelle suffisamment recouverte de fart, aplanissez le produit avec le fer, en allant toujours dans le sens de la glisse. Repassez lentement, sans jamais laisser le fer immobile sur une partie du ski. C’est le moment d’être attentif et précautionneux. Attention notamment à la température du fer : on ne doit pas entendre crépiter !

Une fois le fart bien étalé, un peu de patience : laissez le produit refroidir à température ambiante pendant minimum 2 heures avant de le racler.

Le racloir permet d’éliminer l’excédent de fart sur vos skis pour obtenir une surface plane. Là encore, raclez dans le sens de la glisse. Veillez particulièrement à ce que les carres ne soient pas recouvertes de fart.

Rebouchage en cours de saison, adaptation du fart à la qualité de la neige, préparation au remisage : apprendre à farter ses skis par soi-même permet de prendre soin de son matériel tout en boostant votre confort de glisse. Un pain, un fer, un racloir : vous voilà fin prêt pour le fartage.

Les trois points-clés à retenir pour savoir comment farter son matériel de ski :
  1. le bon matériel pour farter ses skis : fer à repasser, racloir, brosse à farter, chiffon, étau, élastique ;
  2. Le fartage : application, repassage, séchage, raclage ;
  3. L’affutage : après le fartage, l’affutage des carres complète l’entretien.