Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Comment farter ses skis de fond ?

En espace nordique ou en pleine nature, sur neige fraîche ou gelée, en pas classique ou skating, la nature vous appelle et vous ne saurez résister à une sortie en ski de fond. Pour conjuguer plaisir et sécurité, l’entretien régulier de votre matériel doit être irréprochable. Pour bien farter ses skis de fond, une bonne maîtrise de la technique est nécessaire. Voici nos conseils de pro pour un fartage réussi.

L’équipement indispensable pour le fartage de skis de fond

Pour être un bon bricoleur, il faut avoir les bons outils. De quoi aurez-vous besoin pour farter vos skis de fond ?

  • Un support de fartage (ou deux étaux) ;
  • Un fer à farter (ou un vieux fer à repasser) ;
  • Une brosse en laiton souple ;
  • Un racloir en plexi ;
  • Un stylet ou une racle nordique ;
  • Un tampon en laiton (pour la pratique classique) ;
  • Du ruban de masquage (pour la pratique classique) ;
  • Un chiffon doux ;
  • Et bien entendu, du fart !

Vous voici équipé, prêt à farter vos skis de fond !

Farter ses skis de fond skating

L’approche appliquée pour farter vos skis de fond dépend de votre discipline de prédilection : randonnée classique ou skating. Tous deux nécessitent l’application d’un fart de glisse. C’est donc l’étape numéro 1, peu importe votre pratique. Pour le ski de fond classique, il faudra ensuite passer à l’étape 2, qui consiste à appliquer un fart d’accroche.

Pour protéger la semelle de vos skis de fond skating, un fartage en bonne et due forme commence par un bon nettoyage. Pour ce faire, utilisez une brosse en laiton souple ou une brosse sanglier. Qu’il s’agisse du décrassage ou du fartage des skis de fond, le mouvement se fait toujours dans le sens de la glisse, donc de la spatule vers le talon. Terminez en passant un chiffon doux le long de la semelle pour éliminer le reste d’impuretés.

Il est temps de passer à l’application du fart. Le ski doit être bien fixé, le plus simple est de le serrer par des étaux. Le fart solide se présente sous forme de savonnette de cire pour ski de fond. Soit on le fait fondre contre un fer à repasser de manière à laisser couler le fart liquide sur la semelle, soit on ramollit le produit en le mettant en contact avec le fer, puis on crayonne le ski. Dans un cas comme dans l’autre, il faudra ensuite étaler le fart uniformément avec le fer à repasser, toujours dans le sens de la glisse (aussi appelé racle nordique).

Une fois la rainure libérée, raclez l’intégralité de la semelle avec un racloir en plexi par passage de 15 cm. Là encore et comme toujours, on travaille dans le sens de la glisse.

Lorsqu’il n’y a plus rien à racler, le fartage de vos skis de fond est terminé. Sauf si vous préférez le ski de fond classique… pour vous, passage à l’étape suivante !

Les couleurs du fart

Tout comme le fart de retenue, la composition du fart de glisse varie en fonction de la température de la neige. Les amateurs se contenteront d’un fart universel, valable peu importe la météo. Les puristes se tourneront vers le bleu en hiver et le jaune au printemps.

Farter ses skis de fond classique

Pour plus de plaisir en randonnée nordique, le ski doit présenter une zone d’accroche sous le cambre. Vous pouvez échapper à ce fart supplémentaire si vous possédez des semelles à écailles ou à peaux.

À défaut, il faudra vous munir d’un fart de retenue à appliquer sur la partie sous les fixations. Pour farter à froid, vous pourrez au choix utiliser du fart à pâte dure ou du klister. Le premier est recommandé pour la neige fraîche, alors que le second est conseillé pour la neige transformée (gelée, trafiollée ou molle).

Pour débuter, utilisez du ruban de masquage adhésif pour délimiter l’espace. Ensuite, poncez légèrement la surface afin de maximiser l’accroche du produit. Selon le fart choisi, deux techniques sont possibles. La cire pour ski de fond à pâte dure s’applique en crayonnant la semelle, puis on la lisse avec un tampon en liège.

Le klister, qui est un fart semi-liquide, se présente sous forme de tube. On l’applique en dessinant des chevrons par petites bandes de chaque côté de la rainure centrale. Reste à l’étaler avec le racloir. Certes, ce produit semble bien plus simple d’utilisation, mais à l’usage, il est bien moins pratique car il colle… à votre housse, à vos gants, dans votre voiture, etc.

Équipé de l’outillage nécessaire, farter ses propres skis de fond est un jeu d’enfant. Certes, cela demande un premier investissement et un peu d’entraînement. Cependant, c’est aussi l’occasion de mieux contrôler sa glisse en choisissant le fart le plus adapté à sa future sortie.

Les trois points clés à retenir pour bien farter ses skis de fond :
  1. Classique ou skating, les skis de fond ont besoin d’un fart de glisse ;
  2. À cela s’ajoute un fart de retenue pour le ski de fond classique ;
  3. Selon la météo, différents farts offrent de meilleures performances.