Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski
AUJOURD'HUI   OUTDOOR DAYS • TRAIL / RUNNING 20% de remise suppl.* • BIVOUAC / BAGAGERIE 10% de remise suppl.*

Comment entretenir ses skis ?

Comment entretenir ses skis avant la saison ?

À peine les premiers flocons tombés, vous frétillez déjà d’impatience à l’idée de rechausser vos skis. Minute papillon ! La première étape avant de dévaler les pistes consiste à faire une inspection générale de votre matériel et de refaire une beauté à vos spatules. Fartage et affûtage seront au programme pour entretenir vos skis avant la saison.

Anatomie d’un ski : l'entretien nécessaire

Très schématiquement, un ski se compose d’une latte, de fixations et de carres. Jetons un œil à ces parties fragiles qui nécessitent une attention particulière.

La latte peut être en mousse injectée ou en bois, on parle alors du noyau du ski. La mousse est un procédé développé il y a plus de 20 ans afin de pouvoir mouler un ski en un seul morceau. Ce sont les monocoques. Ils sont l’avantage certain d’être plus économiques et sont donc principalement utilisés dans les modèles d’entrée de gamme. De plus, la mousse absorbe une partie des vibrations et rend le ski plus tolérant et plus agréable. Pour cette raison, elle compose la majorité des skis pour débutants. Plus légère que son compère le bois, elle est également utilisée pour les skis juniors. Cependant, les skis en mousse injectée ont une durée de vie limitée. La mousse s’use dans le temps et plus rapidement encore sous l’effet de l’humidité.

A contrario, un noyau en bois est plus solide. Pour ce type de ski, il faut superposer plusieurs couches de matériaux, dont du bois, mais aussi des métaux et des alliages. C’est donc un procédé plus coûteux. Malheureusement, le bois est lui aussi sensible à l’humidité. C’est pourquoi dans les deux cas, il est impératif de farter vos skis régulièrement pour éviter toute infiltration.

Côté fixations, celles-ci peuvent présenter quelques soucis après plusieurs saisons d’utilisation. Ce sont généralement les ressorts qui se sont distendus avec l'usage. Afin de parer à ce problème, il faut desserrer les fixations au moment de remiser ses skis pour l’été et ne pas oublier de les régler à nouveau avant toute sortie.

Enfin, les carres sont les parties métalliques qui longent le ski. Elles ont pour but d’accrocher la neige et de favoriser une meilleure conduite dans les virages. Tout comme une lame, elles doivent être affûtées régulièrement. Qu’entend-on par « régulièrement », une fois par semaine, par mois, par saison ? Il n’y a pas de fréquence recommandée. Il faut tester ses carres en y passant l’ongle. Si l’ongle est rayé, alors nul besoin d’affûtage des skis. En revanche, si aucune rayure ne marque l’ongle, alors vos carres n’accrochent plus la neige. Rappelez-vous « le mieux est l’ennemi du bien », n’affûtez pas inutilement car les carres s’usent à l’image d’un vieux couteau. Il faut donc le faire avec parcimonie pour augmenter la durée de vie de votre matériel.

Entretenir ses skis avant la saison

Pour prendre soin de sa paire de skis avant la saison, il faut s’assurer qu’aucune goutte d’eau n’ait pu pénétrer le ski. C’est pourquoi le fartage est aussi important. Certes, il permet une meilleure glisse, mais son rôle consiste aussi à protéger la semelle des skis.

Si vous avez bien remisé vos skis à la fin de la saison dernière, vous avez laissé une couche de fart supplémentaire sur vos skis, ce que l’on appelle le surmoulage. Dans ce cas, bravo ! Avant votre première sortie neige, il vous suffira de gratter l’excédent avec un racloir en plastique et de profiter de vos premières traces.

À défaut, il faudra inspecter la semelle de vos skis de près. Y a-t-il des rayures, des trous, des marques quelconques ? Si tel est le cas, il faudra alors effectuer un fartage en bonne et due forme.

Ensuite, vient le tour des carres. Avant l’affûtage des skis, vérifiez que la rouille ne s’y est pas installée pendant votre absence. Si vous avez bien séché vos skis lors du remisage et qu’ils ont été stockés dans un endroit sec, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Si de la rouille est apparue, il convient de la frotter avec une brosse en fer avant toute autre chose.

Une fois nettoyées, testez l’affûtage. Si vos carres ont perdu leur tranchant, vous pourrez soit les affûter vous-même, soit les amener en magasin. Sachez qu’il existe des outils appelés « affûteurs » qui permettent au commun des mortels d’aiguiser leurs carres facilement et avec un angle bien précis.

L'entretien de son matériel de ski doit être régulier, c'est-à-dire avant, pendant et après la saison d'hiver afin de garantir une glisse optimale sur et hors-piste.

Les trois points-clés à retenir pour bien entretenir ses skis avant la saison :
  1. Le principal de l’entretien de vos skis doit se faire au remisage ;
  2. Avant la saison, il faut vérifier le fartage de la semelle et l’affûtage des carres ;
  3. Ne pas oublier de régler mes fixations avant la première sortie.

Comment entretenir ses skis pendant la saison ?

Tout comme on ne roule pas des dizaines de kilomètres sans vérifier la pression des pneus, remettre un peu de liquide lave-glace et contrôler les niveaux, il n'est pas recommandé de skier toute une saison sans jamais jeter un œil à l'état de ses skis. Entretenir son matériel de ski nécessite une attention constante. Toute comme une voiture, plus vous prendrez soin de vos skis, plus vous les garderez longtemps. Alors, à quoi devez-vous faire attention ? Et que faire pour bien entretenir ses skis pendant la saison ?

L'entretien d'un ski

Trop heureux de votre nouvelle paire, vous voulez en prendre soin et allonger autant que possible sa durée de vie ? Pour cela, il faudra régulièrement effectuer un fartage de la semelle et un affûtage des carres.

De quoi parle-t-on ? Quand vous croisez le chemin de quelques cailloux ou touffes d'herbes de printemps, vous remarquez des trous, des rayures ou encore des griffures sur la semelle d’un ski : c'est le fart qui a été gratté par le terrain. Le fart est donc une couche de protection, d'une part, mais aussi ce qui permet au ski de mieux glisser sur la neige. Afin d'éviter tout contact humide avec le cœur du ski, il est primordial de reboucher toutes les égratignures en cours de saison, en appliquant une nouvelle couche de fart.

L'affûtage, quant à lui, concerne les carres, c'est-à-dire les bandes de métal sur l'extérieur du ski. Elles permettent d'accrocher la neige et de mieux définir son virage. Elles sont d'ailleurs indispensables à la pratique du carving, une façon de skier sans dérapage. Les carres doivent être affûtées, autrement dit « aiguisées » comme une lame.

Les différents types de farts

Il existe une variété de farts, chacun correspondant à un type de neige (gelée, froide, humide, collante...). Par exemple, la neige sur glacier est bien différente de la neige de printemps ou d'une neige fraîche et légère. À chaque situation un fart spécifique.

Bonne nouvelle, les fabricants se sont accordés sur un code couleur standardisé. Pour les hivers rudes, le ski sur glacier ou à très haute altitude, on se rapprochera du fart bleu, étudié pour les journées très froides jusqu'à - 32°C. En début de saison, pour des températures hivernales courantes, entre - 6°C et - 12°C, on sort le fart violet. Dès la fin février, alors que les beaux jours commencent à pointer le bout de leur nez, c'est le rouge qui s'impose. Enfin, pour le ski de printemps, ce sera au tour du fart jaune, voire fluoré, pour une neige très humide.

Dernier point, si vous ne voulez pas farter vos skis tous les mois, il existe le fart universel qui est le plus polyvalent. Bien entendu, tout dépend de votre niveau d'exigence concernant votre fart, mais à vouloir être bon partout, ce fart n'excelle en rien...

L'humidité, l'ennemi juré des skis

Entretenir ses skis pendant la saison, c'est en prendre soin au quotidien. Séchez bien vos spatules et vos carres avant de ranger vos skis dans votre casier ou votre housse, au risque de fragiliser le noyau et de voir se développer de la rouille sur les parties métalliques.

Les techniques de fartage d’un ski

Une fois que vous avez fait le choix de la couleur, reste à comprendre les différences entre les modes de fartage.

Les non-initiés se tourneront plus facilement vers le fart liquide. Parfois présenté en spray ou accompagné d'une éponge, il est simple d'utilisation. On le dit aussi plus écolo car, généralement, il ne contient ni fluor ni solvant. Cependant, ce fart d'appoint ne fixe pas en profondeur et en conséquence, tient moins longtemps que le fart solide.

Le fart solide se présente généralement sous forme de pain, comme de petites savonnettes. On le retrouve parfois sous forme de tige. Il offre une efficacité et une longévité plus nettes que son concurrent liquide. En revanche, il demande un peu de matériel (un fer à repasser notamment, pour faire fondre et étaler le fart).

Que vous souhaitiez faire l'entretien de vos skis vous-même ou le confier à un professionnel, le fartage et l’affûtage seront incontournables pendant et après la saison de ski. En plus de protéger vos skis, ils seront vos meilleurs alliés pour une glisse maximisée.

trois points-clés à retenir pour bien entretenir ses skis pendant la saison :
  1. Le fartage et l’affûtage des skis doivent se faire régulièrement ;
  2. Choisir un fart adapté aux conditions climatiques du moment ;
  3. Utiliser le fart solide de préférence, et limiter le fart liquide aux situations de dépannage.

Comment entretenir ses skis après la saison ?

La neige de printemps fond peu à peu, les commerçants ferment boutique et la raclette se mange désormais en terrasse : c’est officiel, la saison d’hiver est terminée. Il est temps de remiser vos skis au placard pour partir profiter des sports nautiques avant les prochains flocons dans quelques mois. Mais avant de sortir le maillot de bain, voici quelques étapes nécessaires pour entretenir ses skis après la saison.

Le fartage : étape indispensable avant de remiser les skis

Après plusieurs séjours à la montagne, dont certains sur les pistes ensoleillées du printemps, il y a fort à parier que la semelle de vos skis présente quelques trous, griffures ou rayures. Rien de bien grave en soi. Sauf si vous remisez vos skis à la cave dans cet état. Une semelle abîmée laisse s’infiltrer l’humidité et cette dernière va fragiliser le noyau du ski, qu’il soit en mousse ou en bois.

Il est donc préférable de farter ses skis en fin de saison plutôt que de les stocker tels quels et de les préparer quelques mois plus tard au début de l’hiver.

Le fartage d’un ski peut se faire en magasin ou chez soi. Vous aurez le choix entre un fart liquide ou un fart solide. Le fart liquide peut permettre de reboucher facilement un trou ou deux, notamment durant la saison, pour un entretien régulier de ses semelles. En revanche, pour le long terme, le fart solide sera plus adapté. Ce dernier se présente sous forme de savonnette et il est plus résistant que sa version liquide. Si l’opération n’est pas difficile, elle demande cependant un peu de matériel comme des étaux pour maintenir la latte, un fer à repasser pour étaler le fart et un racloir. Si vous n’êtes pas trop bricoleur, confiez vos skis à un professionnel !

Il existe plusieurs types de fart, chacun étant préconisé pour une température de neige précise. Si l’intention est d’utiliser ses skis en début de saison prochaine, alors il faudra choisir un fart pour neige froide (le bleu ou le violet) ou un fart universel.

Farter ses skis : le surmoulage

Une technique efficace pour protéger ses semelles pendant les mois d’été consiste à appliquer une couche généreuse de fart supplémentaire et de la laisser sécher ainsi. À l’approche de vos vacances d’hiver, vous pourrez racler le surplus grâce à un racloir en plastique et un chiffon doux. Vos skis seront comme neufs !

Les carres : nos conseils pour en prendre soin

Les carres sont les fines bandes métalliques le long du ski. Plus elles sont aiguisées, mieux elles accrochent dans la neige, permettant ainsi une meilleure amorce du virage. Cependant, à force d’être aiguisés, les carres s’usent. C’est pourquoi il est préférable de n’affûter ses carres que si le besoin s’en fait sentir. Au choix, faites un affûtage en début ou en fin de saison.

Comme tous métaux, les carres sont sensibles à la rouille. Avant le remisage de vos skis, Il faut donc s’assurer de les sécher avec un chiffon doux. Faites particulièrement attention aux carres, mais aussi aux fixations. Elles regorgent de recoins difficilement accessibles où la neige aime se nicher.

Pour éviter le développement de rouille, l’on conseille de stocker ses skis dans un endroit sec, comme un placard, sous le lit ou dans les combles. La cave, quant à elle, n’est pas spécialement recommandée. Mais si vous n’avez que peu d’espace libre, vous pouvez appliquer une couche de produit antirouille sur vos carres avant de ranger vos skis pour l’été.

Comment stocker ses skis ?

Certains diront de stocker les skis à la verticale, d’autres suggéreront un rangement à l’horizontale pour ne pas déformer le cambre. À ce niveau, c’est au choix et surtout en fonction de l’espace disponible. Le plus important est de ne pas coller les spatules entre elles. L’une contre l’autre, les semelles risquent de créer de la condensation et donc de concentrer l’humidité. Il existe des bandeaux qui permettent de stocker les skis ensemble tout en laissant un espacement entre les deux lattes. À défaut, vous pouvez les ranger séparément.

Outre le fartage (étape qui peut être réalisée par un professionnel), remiser ses skis en fin de saison ne demande pas beaucoup d’efforts. Pourtant, ce sont ces quelques bonnes pratiques (surmoulage, sécher les carres, séparer les spatules, etc.) qui feront la différence entre un matériel qui dure et un matos qui se détériore dans le temps.

Les trois points-clés à retenir pour bien entretenir ses skis après la saison :
  1. À la fin de la saison, j’effectue un fartage avec surmoulage pour protéger les semelles de l’humidité ;
  2. Je protège mes carres de la rouille en les séchant attentivement ;
  3. Je stocke mes skis dans un endroit sec.