Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Comment choisir sa veste de ski ?

Après la station qui vous accueillera et le logement, votre équipement est le troisième élément pour un séjour réussi. Pour être parfaitement protégé sur les pistes, il faut choisir sa veste de ski avec précaution et précision. Suivez le guide.

À quoi sert la veste de ski ?

On ne le dira jamais assez : pour avoir chaud sur les pistes, pas la peine de multiplier les couches de vêtements, 3 suffisent. La première vous permettra d’évacuer la transpiration, la deuxième apportera un regain de chaleur, et la troisième, une protection imparable contre les caprices de la météo. Cette troisième couche, c’est votre blouson de ski. Neige, froid, vent, pluie : pour bien choisir sa veste de ski, il faut opter pour un modèle imperméable, respirant et chaud. Vous pourrez ainsi skier dans toutes les conditions.

Choisir un blouson de ski imperméable

Que vous débutiez ou soyez un bon skieur, vous n’êtes pas à l’abri d’une chute. Si vous avez un anorak de ski qui n’est pas imperméable, il suffit d’un impair pour vous retrouver trempé et avoir froid toute la journée. C’est pourquoi il est essentiel de choisir une veste de ski imperméable.

Pour évaluer l’imperméabilité de votre veste de ski, vérifiez la valeur Schmerber qui lui est associée. Pour obtenir cette mesure exprimée en mm, on soumet le tissu à une colonne d’eau d’une pression constante. On mesure ensuite la hauteur à laquelle l’eau transperce le tissu. Sous 8 000 mm Schmerber, l’imperméabilité est jugée moyenne. Entre 10 000 mm et 20 000 mm, on parle d’une bonne imperméabilité et, au-delà, d’excellente.

Pour un usage sur pistes, il est recommandé de choisir un blouson ski d’au moins 10 000 mm. Pour le ski de randonnée lors duquel vous serez plus en contact avec la poudreuse, les descentes en haute montagne ou si le climat s’annonce très rigoureux, optez pour un anorak de ski imperméable qui assure une étanchéité à l’eau de 20 000 mm Schmerber.

En la matière, la plupart des fabricants ont adopté la membrane Gore-Tex ou Entrant Dermizax, mais certains ont également développé leur propre technologie. La mesure en Schmerber permet donc de comparer les différentes vestes de ski imperméables. Pour conférer à votre équipement une bonne imperméabilité, il est recouvert d’un film synthétique microporeux. Les pores sont assez petits pour empêcher l’infiltration de l’humidité, mais assez importants pour que la transpiration puisse s’évaporer. En effet, s’il est obligatoire de choisir une veste de ski imperméable, il ne faut pas négliger la respirabilité de votre manteau de ski.

Bon à savoir : vérifiez les coutures

La membrane qui recouvre votre veste de ski lui assure une bonne résistance à l’eau, mais les coutures sont un point critique pour vous garder au sec. Pour une protection implacable, assurez-vous que votre blouson de ski est doté de coutures soudées ou collées, ce qui le rendra parfaitement imperméable.

Une veste de ski respirante, c’est quoi ?

Si votre manteau de ski doit vous assurer une bonne imperméabilité, il doit également être confectionné dans un matériau respirant qui va permettre à la vapeur dégagée par votre corps de s’évacuer pour que vous ne ressentiez aucune sensation de froid. Pour vous aider à vous repérer, les fabricants mesurent la respirabilité des tissus grâce à une mesure en g/m²/24 h. Pour l’obtenir, le tissu est placé au-dessus d’un récipient d’eau bouillante. On mesure ensuite la quantité d’eau qui s’est évaporée à travers le tissu en 24 heures.

En dessous de 10 000 g/m²/24 h, on parle de respirabilité moyenne. Ce type de blouson de ski est parfaitement adapté aux skieurs qui se consacrent aux descentes sur pistes et pour qui la pratique du ski est un loisir. Si vous êtes fan des sorties en hors-piste, de ski de randonnée et n’avez pas peur de mouiller le maillot, alors vous devrez choisir une veste de ski dont l’indice est supérieur à 10 000 g/m²/24 h pour une très bonne respirabilité même lors d’un effort intense.

Bon à savoir : les zips d’aération pour plus de régulation

Pour réguler la température de votre corps et éviter les coups de chaud qui provoquent de la transpiration, les vestes de ski sont parfois dotées de zips d’aération qui vous permettent un plus grand afflux d’air frais notamment au niveau des aisselles.

Quelle isolation thermique pour sa veste de ski ?

L’anorak de ski doit vous tenir chaud, c’est pourquoi il est important de choisir une veste de ski qui vous apporte la chaleur dont vous aurez besoin selon votre niveau de ski. Vous aurez le choix entre trois types de doublures :

  • Veste de ski sans ouate : elles sont très fines et particulièrement recommandées pour les amateurs de ski de randonnée qui n’ont pas besoin d’un apport de chaleur important, mais surtout d’une bonne imperméabilité, une respirabilité à toute épreuve et d’un effet coupe-vent implacable. Si vous avez tendance à dégager beaucoup de chaleur pendant l’effort, c’est également la bonne option.
  • Veste de ski avec ouate : ce sont les vestes les plus répandues, le type de doublure que vous retrouverez dans les matières estampillées Thermolite, Polyester, Thinsulate, STR, Microloft ou encore Polartec. Elles gardent la chaleur du corps grâce à leurs fibres qui emprisonnent l’air. Les skieurs et les snowbarders qui pratiquent sur pistes en seront parfaitement satisfaits.
  • Veste de ski avec duvet : aussi appelé doudoune, ce blouson de ski n’a pas son pareil en matière d’apport de chaleur. Frileux et amateurs de haute montagne se dirigeront vers ce genre de modèle.

Sachez par ailleurs que les matières synthétiques dites Primaloft et E-Loft sont conseillées pour allier légèreté et bon apport de chaleur.


Quelques repères pour choisir sa veste de ski selon sa pratique

Pour skier sur les pistes et même s’offrir quelques sorties free-ride, une veste de ski imperméable et respirante avec une doublure en ouate ou en duvet si vous êtes frileux est le modèle à privilégier.

Pour une pratique sportive et donc plus intense, préférez un blouson de ski technique de type Hardshell. Imperméable, respirante et coupe-vent, avec des coutures particulièrement travaillées pour une étanchéité infaillible, cette veste de ski apporte juste ce qu’il faut d’isolation thermique. Si vous recherchez une protection renforcée contre le vent, le label Gore Windstopper jouit d’une très bonne réputation et assure une très bonne isolation sans sacrifier la respirabilité du tissu.

Pour skier tout au long de la saison, peu importe les conditions, pensez à la veste de ski 3-en-1. Elle est composée d’une sous-couche pour la régulation thermique, d’une doublure intermédiaire pour la chaleur et, toujours, d’une couche externe à la membrane respirante et imperméable. Ces modèles vous permettent de skier soit avec la veste extérieure lorsque le temps est humide, avec la veste isolante quand il fait meilleur ou avec les deux parties combinées grâce à un zip.

Ne négligez pas la coupe de votre blouson de ski

Le critère esthétique entre très rarement en considération lorsque l’on choisit un vêtement technique, mais la coupe de votre veste de ski va bien au-delà de cet aspect. En effet, un manteau n’aura pas la même forme selon que vous pratiquiez le snowboard, le freestyle, le ski sur pistes ou le ski randonnée.

Pour le freestyle, le snowboard et le free ride, vous aurez besoin d’un blouson de ski ample qui vous permettra de superposer les couches sans que vous ne soyez gêné dans vos mouvements. Si vous n’aimez pas être trop couvert, choisissez plutôt un blouson de ski près du corps pour une bonne isolation.

Il est par ailleurs important de choisir une veste de ski à la coupe adaptée à votre sexe. En effet, pour une conservation optimale de la chaleur du corps, les femmes ont besoin d’un manteau de ski ajusté à leur taille fine et adapté à leur tour de hanches.

Choisir une veste de ski : les bonnes options

Pour vous apporter confort et praticité, les vestes de ski peuvent être équipées des éléments suivants :

  • La jupe pare-neige :Elle est incontournable pour les débutants et les snowboarders puisqu’elle empêche la neige de s’infiltrer dans votre manteau lors des chutes. Il s’agit d’une bande de tissu imperméable cousue tout autour de la veste et dotée d’un élastique sur le bas pour s’adapter à toutes les morphologies. Elle se ferme à l’aide de boutons-pression sur le devant de la veste de ski, en dessous de la fermeture éclair. Vous pouvez également trouver des vestes de ski compatibles avec certains pantalons. Vous pourrez alors les assembler grâce à un zip et être parfaitement isolé de la poudreuse.
  • La doublure polaire pour le cou : Votre veste de ski va forcément couvrir votre cou, mais vous pourrez également choisir un modèle doublé en polaire pour un regain de chaleur. Un modèle montant jusqu’au menton conjuguera effet coupe-vent et apport de chaleur supplémentaire, une option à ne pas négliger.
  • Les poches : Smartphone, forfait de ski, clés, argent, mouchoirs, papiers d’identité et on en passe : pour skier l’esprit tranquille, il faut choisir une veste de ski qui comporte assez de poches pour contenir vos effets personnels. Plus votre pratique sera extrême, moins vous aurez besoin d’apporter de choses avec vous. Mais, pour une journée sur les hauteurs de la station, les poches sont essentielles, surtout celle sur la manche pour glisser le forfait et la poche interne pour le portable. Si vous aimez skier en musique, vous trouverez des vestes de ski équipées d’une poche interne particulièrement isolée et doté d’un trou pour faire passer le fil de votre casque.
  • Les serrages poignets :À scratch ou à élastique, le serrage poignet est un incontournable des manteaux de ski. Cela permet de renforcer la résistance en vent de votre anorak de ski, mais aussi d’empêcher l’intrusion de la neige et ce, quelle que soit la forme de vos gants ou leur taille.
  • Les passes-pouces ; Ces éléments sont bien souvent en lycra, ce qui leur confère une bonne élasticité. Ils apportent une protection supplémentaire contre le froid et ajoutent une dose de confort en maintenant parfaitement vos manches en place.
  • La capuche : Vous les trouverez sur la plupart des vestes de ski, mais elles offrent différentes options et finitions. Réglable, elle vous apportera une bonne isolation du vent et limitera la déperdition de chaleur. Vérifiez juste bien qu’elle peut accueillir votre casque et, si ce n’est pas le cas, une capuche amovible règlera le problème tout en diminuant la prise au vent.
  • La balise RECCO : Pour les amateurs de hors-piste, il est primordial de choisir une veste de ski équipée d’une balise RECCO. La plupart des stations de ski sont désormais équipées de cette technologie qui permet, grâce à un système de transpondeur, de faciliter votre localisation en cas d’accident, d’avalanche ou si vous vous perdez.

Le blouson de ski est un incontournable pour un séjour à la neige réussi, il est donc important de jeter son dévolu sur une veste de ski imperméable et respirante. Selon votre pratique et votre niveau, vous trouverez différents types de doublures qui vous apporteront la chaleur adaptée à l’intensité de vos efforts tout en évitant les coups de chaud, et, bien évidemment, les sensations de froid.

Les trois points-clés à retenir pour choisir sa veste de ski :
  1. Le premier réflexe à avoir pour sélectionner une veste de ski est de se pencher sur son imperméabilité et sa respirabilité ;
  2. Selon votre niveau et votre pratique, vous choisirez un blouson de ski plus ou moins chaud, ce qui vous permettra de ne pas trop transpirer ;
  3. Un anorak de ski peut être équipé de différentes options qui vous apporteront un surplus de confort sur les pistes.