Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Comment choisir son snowboard ?

Envie de vous essayer au snowboard ? Avant de vous lancer, il est primordial de trouver la planche qui vous permettra de faire le plein de sensations en accord avec votre niveau et votre pratique. Voici notre guide pour savoir comment choisir son snowboard.

Choisir son snowboard selon son niveau

Le premier critère à prendre en compte lorsque l’on souhaite choisir son snowboard est son niveau. Les planches sont, en général, classées en trois catégories qui ont chacune leurs spécificités pour vous permettre de prendre vos marques, mais aussi de progresser.

  • Snowboard débutant : Ces planches sont souples ce qui limite les fautes de carres et donc les chutes. Elles sont principalement proposées en configuration twin-tip. Elles permettent de faire ses premiers en snowboard pas avec assurance, d’appréhender les virages en dérapant de manière sécurisée et de commencer à aller en arrière (switch).
  • Snowboard intermédiaire : Le flex est un peu plus rigide, mais il permet encore une légère marge de manœuvre en cas de faute de carres. Ce type de planche est l’idéal lorsque l’on a déjà pratiqué le snowboard, que l’on maîtrise bien sa prise de vitesse, mais aussi les virages coupés ou en arrière et que l’on est aussi à l’aise sur pistes que sur de courts passages en poudreuse. Il peut par ailleurs être intéressant pour un snowboarder débutant qui commence à avoir de l’assurance d’opter pour ce genre de planche afin de repousser ses limites et ainsi progresser.
  • Snowboard confirmé : Après quelques saisons d’expérience, vous pouvez vous essayer à un snowboard au flex rigide. Ne faites ce choix que si vous êtes parfaitement à l’aise sur tous les types de neige et que votre technique est irréprochable. En effet, si ces planches sont l’idéal pour prendre de la vitesse et observer une trajectoire irréprochable en couloir étroit, même sur une neige dure ou gelée, elles ne pardonnent aucune hésitation. Condition physique, assurance et maîtrise doivent impérativement être au rendez-vous.
Bon à savoir : planche twin-tip ou directionnelle, quelle est la différence ?

Il existe deux principales formes de snowboards. La première, le twin-tip, offre une planche parfaitement symétrique tant dans la forme que dans la répartition de la rigidité. Elle permet un meilleur équilibre dans les sauts et rend plus facile la descente en arrière. La forme directionnelle a, elle, un arrière (tail) plus étroit que l’avant (nose) et le flex peut varier sur la longueur de la planche. Elle est la favorite des amoureux de vitesse.

Quel cambre choisir pour son snowboard ?

Que vous cherchiez une planche freestyle, freeride ou all mountain, il est important de savoir quel cambre choisir pour son snowboard. Il doit correspondre à votre pratique, mais aussi à votre niveau. Il existe différents types de profils de snowboard que l’on retrouve dans chacune des catégories de snowboards :

  • Cambre classique : le centre de la planche est relevé vers le haut ce qui lui offre une meilleure stabilité en vitesse.
  • Cambre inversé : le centre de la planche est en contact avec la neige et les extrémités sont relevées. C’est un des cambres favoris des freestylers.
  • Cambre plat : toute la longueur de la planche est en contact avec la neige, ce qui le rend très versatile et très stable. Parfait pour les débutants.
  • Cambres multiples : il existe plusieurs genres de snowboards à cambres multiples comme le cambre W ou Gullwing, c’est à dire avec un cambre inversé au centre et deux cambres classiques de chaque côté. Vous trouverez aussi ce que l’on appelle des Camrock qui ont un cambre classique au centre et deux cambres inversés de part et d’autre.

Choisir son snowboard all mountain

Choisir ce type, c’est opter pour une planche de compromis qui vous permettra aussi bien de prendre du plaisir (et de la vitesse) sur les pistes, en vous offrant quelques passages en poudreuse et à l’occasion, de faire quelques sauts. Ce sont donc des snowboards particulièrement recommandés aux débutants qui vont pouvoir ainsi tester tous les domaines de glisse. Elles existent en différentes shapes et cambres, à choisir selon sa pratique préférée. Il existe aussi des planches all-mountain dont les spécificités techniques sont optimisées pour convenir au maximum au freestyle ou au freeride si vous ne réussissez pas à faire votre choix de snowboard entre les différents types de glisses.

Bien choisir son snowboard freestyle

Envie de vous faire plaisir dans le snowpark ? Choisir un bon snowboard de freestyle, c’est aller vers une planche qui a une parfaite répartition de l’équilibre pour vous permettre des rotations en toute liberté et une direction maniable aussi bien en avant qu’en arrière. C’est pourquoi il vous faudra plutôt vous diriger vers un snowboard twin-tip. Généralement plus courts que les autres types de snowboards, les modèles pour freestyle sont aussi plutôt souples pour une bonne réponse dans les sauts. En revanche, si vous préférez le half-pipe ou les tremplins de big air, alors dirigez-vous vers une planche plus rigide pour maximiser votre accroche et/ou la puissance lors de votre prise d’élan.

Quel snowboard choisir pour le freeride ?

Pour affronter la poudreuse, vous aurez besoin de choisir un snowboard de freeride qui vous offre une bonne flottabilité. Pour ce faire, les planches de freeride sont plus longues, mais aussi plus rigides pour rester maître de sa trajectoire lorsque la neige est gelée. Côté shape, la tendance est plutôt à la forme directionnelle, car l’évolution en hors-piste nécessite souplesse et précision. Si vous ne vous aventurez que rarement sur les pistes, vous pourrez également choisir un snowboard à la forme encore plus travaillée pour le freeride : un swallow tail.

S’il reste dans la famille du directionnel, ce snowboard affiche un arrière en forme de queue d’hirondelle (« swallow » en anglais), et est plus court et plus large avec un rocker (la zone en contact avec la neige) long pour améliorer la flottabilité. Impeccable en neige profonde, il est à oublier pour les sorties en dehors de la poudreuse fraîche.

Bon à savoir : le snowboard, un accessoire polyvalent

Que vous choisissiez une planche freestyle ou freeride, pas de panique, vous pourrez également arpenter les pistes. Si leurs performances seront optimales sur votre terrain de prédilection, ces snowboards ne vous empêcheront cependant pas de vous offrir quelques belles descentes sur neige damée. De même, un snowboard all-mountain pourra occasionnellement vous permettre de vous essayer à quelques figures dans le snowpark ou de vous offrir quelques excursions dans la poudreuse.

Guide des tailles pour choisir son snowboard

Comme pour tous les sports de glisse, il est important de prendre en compte son poids et sa taille pour choisir son snowboard. Attention cependant, comme vous allez le voir dans nos tableaux de correspondances poids-taille/longueur de snowboard, votre pratique a également un impact sur la longueur de votre planche.

Guide tailles de snowboard HOMME

Taille (m) Poids (kg) Taille de snowboard (cm)
All-Mountain Freestyle Freeride
1,60 à 1,70 55 à 60 147/153 143/153 150/157
1,60 à 1,75 60 à 75 153/157 153/155 155/160
1,75 à 1,80 65 à 75 155/160 155/157 160/165
1,80 à 1,90 75 à 90 160/165 160/165 165/169
1,90 et plus 90 et plus 165 et plus 163 et plus 169 et plus

Guide tailles de snowboard FEMME

Taille (m) Poids (kg) Taille de snowboard (cm)
All-Mountain Freestyle Freeride
1,50 à 1,60 45 à 50 140/143 140/143 140/150
1,50 à 1,70 50 à 55 143/150 143/147 150/153
1,60 à 1,75 55 à 60 147/153 143/150 150/155
1,70 à 1,80 60 à 65 153/155 150/155 153/157
1,80 et plus 65 et plus 165/160 155/157 160/163

En complément de ces correspondances pour choisir son snowboard, sachez qu’il est généralement admis qu’une planche pour le freestyle peut faire jusqu’à 25 cm de moins que vous. Plus elle sera petite, plus vous aurez des facilités dans les figures. Plus elle sera grande, plus vous gagnerez en vitesse, mais aussi en stabilité, une bonne manière de trouver un snowboard parfaitement adapté si vous êtes en surpoids. Pour les planches all-mountain, on peut descendre jusqu’à 20 cm en dessous de la taille du snowboarder, surtout s’il est léger et/ou débutant.

La largeur du snowboard, un critère à ne pas négliger !

Maintenant que vous savez quelle taille choisir pour votre snowboard, il est temps de vous pencher sur sa largeur. Vous n’êtes pas sans savoir que, sur un snowboard, les pieds sont positionnés en parallèle à travers la planche. Hors de question donc, qu’en virage, vos orteils, vos talons ou même vos fixations entrent en contact avec la neige sous peine de vous faire commettre une faute de carres et donc de provoquer une chute.

Il est donc important de trouver la bonne largeur de planche et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’y a pas que votre pointure qui va entrer en compte. Une chose est sûre, si vous chaussez plus que du 44, un snowboard wide, c’est à dire plus large que les modèles standards, sera nécessaire. Jusqu’au 43, un snowboard wide n’est pas obligatoire, mais il vous permettra une glisse plus confortable. Pour faire votre choix, voici un tableau qui va vous aider à vous faire une idée de la largeur de planche qui vous conviendra le mieux :

Pointure Largeur
38 232 à 238
39 235 à 241
40 238 à 244
41 240 à 246
42 242 à 248
43 246 à 252
44 249 à 255
45 254 à 260
46 260 à 266
47 265 à 271

Au moment de choisir votre snowboard et de déterminer la largeur qui vous convient, n’oubliez pas également de prendre en compte l’endroit où vos fixations seront placées et à quel angle. Ainsi, si vous avez un angle de fixation nul, vous aurez besoin d’une bonne largeur de planche (si vous faites plus que du 43, il est préférable d’opter pour un snowboard wide). Mais attention, ce n’est pas parce que vos fixations ont un angle que vous êtes sorti d’affaire. En effet, il peut ramener votre pied arrière vers le centre de la planche qui est l’endroit le plus étroit sur les modèles directionnels.

Le splitboard, le compromis pour la randonnée

Pour les amoureux du freeride qui souhaite passer leur saison en hors-piste sans avoir à tirer leur snowboard derrière eux pour atteindre les hauteurs, il y a la solution splitboard. Tout jeune venu dans l’univers des sports d’hiver, le splitboard est un snowboard qui se sépare en deux et laisse alors place à de véritables skis de randonnée pour affronter les montées en poudreuse. Vous n’aurez plus qu’à vous équiper de bâtons, de peaux de phoques pour avoir une bonne accroche en ascension et, comme pour toute sortie hors du domaine skiable, du trio sécurité Appareil de Recherche de Victimes d’Avalanche (ARVA) /sonde / pelle.

Flex, shape, taille, largeur, cambre : il y a de nombreuses caractéristiques à prendre en compte pour choisir son snowboard. Mais une fois que vous aurez trouvé la planche parfaitement adaptée à votre niveau et à votre pratique, vous pouvez être sûr que vous vivrez de superbes moments de glisse.

Les 5 critères-clés à prendre en compte pour choisir son snowboard :
  1. Votre niveau : débutant, intermédiaire ou confirmé pour trouver le bon flex.

  2. Votre pratique : freesyle, freeride ou all-mountain pour affiner son choix de snowboard notamment celui de la forme (planche twin-tip ou directionnelle).
  3. Votre morphologie : votre taille et votre poids vont vous permettre de trouver la bonne longueur de planche.
  4. Votre pointure : cela va vous aider à déterminer la largeur de votre snowboard.
  5. Votre cambre : le profil de votre planche va vous permettre de trouver l’équilibre qui vous convient entre maniabilité, flottabilité et stabilité.