Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski
AUJOURD'HUI   OUTDOOR DAYS • TRAIL / RUNNING 20% de remise suppl.* • BIVOUAC / BAGAGERIE 10% de remise suppl.*

Comment choisir son sac d’hydratation, son sac à eau pour le trail ?

En entraînement comme en course, un trail se court en autosuffisance en eau et en nourriture. Les points de ravitaillements étant rares, il est nécessaire d'emporter avec soi les éléments les plus essentiels. Le choix d'un sac à eau pour le trail devient donc un vrai casse-tête : poids, volume, morphologie... Comment choisir son sac d’hydratation pour le trail pour de meilleures performances ? Ekosport vous confie toutes ses astuces !

Choix d’un sac à eau de trail : quel volume ?

Dans le monde du trail, l'on peut catégoriser les courses en trois grands segments :

  • Trail court : moins de 40 km
  • Trail long : jusqu'à 80 km
  • Ultra : plus de 80 km

Chacune de ces épreuves demande un équipement adéquat. Il est évident qu'un ultra trail requiert plus de matériel qu'une course de 30 km. C'est pourquoi le choix d'un sac à dos de trail doit être adapté à la compétition pour laquelle vous vous entraînez. D'ailleurs, il est très important d'utiliser le même équipement pendant les séances d'entraînement que pendant la course, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises le jour J.

Concernant le volume, Boucle d'Or avait raison : « ni trop peu, ni pas assez, juste comme il faut ». Généralement, pour les trails courts à moyens, un sac à dos de 5 à 8 litres doit suffire. Au-delà, pour un ultra trail notamment, il faudra viser autour des 12 litres.

Lors de l'achat d'un sac à dos de trail, il convient de prendre en compte qu'une fois la poche à eau remplie, elle consommera une partie du volume du sac. À noter d'autant plus que certaines courses requièrent un volume d'eau minimum. Au-delà du volume « pur », c'est également les espaces de rangement qui feront la différence. Cela peut être le nombre de poches, leur accessibilité (pour tout avoir à porter de main), leur emplacement...

Sac à dos ou hydrobag : quel modèle choisir ?

Dans l'univers du trail, deux modèles principaux se font concurrence : l'hydrobag et le sac à dos.

Les hydrobags ressemblent à s'y méprendre à un gilet. Ils s'adressent aux coureurs de trail courte ou moyenne distance. Très légers, ils sont conçus dans un esprit minimaliste. S'adaptant parfaitement à la morphologie du coureur et en tissus respirants, ils sont très proches du corps, limitant ainsi les irritations possibles.

Après le gilet, le sac à dos de trail offre généralement de plus larges volumes, permettant de transporter le nécessaire sur de longues courses. On y intègre aisément une poche à eau, qui est parfois fournie. Très fins, ils sont élagués au niveau des coudes afin de permettre une belle amplitude de mouvements et prévenir toutes irritations ou brûlures.

La ceinture d'hydration

Légère et ajustable, la ceinture porte-gourde permet de transporter son eau + quelques en-cas (barres de céréales, gel...) sans poids sur les épaules. Très pratique, son volume convient aux longues sorties d'entraînement.

Les petits plus et accessoires utiles

Le volume et le confort d'un sac à dos de trail sont deux critères primordiaux qui vont vous permettre de faire un premier tri. Ensuite, ce seront les petits plus qui feront la différence. Parmi ceux-ci, l'on retrouve :

  • Le poids ;
  • Le nombre et la taille des poches ;
  • L'accessibilité des poches (fermeture en zip, en scratch, par bouton...) ;
  • L'étanchéité des poches (pour protéger son Smartphone par exemple) ;
  • L'ajustement (réglage des bretelles, des sangles pectorales...) ;
  • Des filets ou élastiques pour y glisser des gels ou autres gourmandises à portée de main ;
  • Le porte dossard aimanté si vous courez en compétition ;
  • Un système de porte-bâton ;
  • Des coutures plates ou soudées pour limiter les frottements ;

En comparant les différents modèles de sac d’hydratation pour le trail, vous pourrez constater que tout n'est pas inclus. Certains fabricants glissent les poches à eau, pour d'autres, il faudra les acheter en supplément. Dans ce cas, l'idéal est d'opter pour une poche à eau de la même marque afin que la forme s'adapte parfaitement à l'espace disponible dans le sac à dos de trail.

En complément de son sac à eau de trail, l'on pourrait aussi s'équiper de gourdes. Faciles d'accès, elles sont très pratiques sur les courtes distances. Pour les sorties plus longues, elles permettent de varier les plaisirs et les saveurs ! Par exemple, vous pouvez remplir une ou plusieurs gourdes de boissons isotoniques, et conserver de l'eau pure dans le pack.

À chaque morphologie, son sac à eau de trail

Pour s'adapter aux différentes morphologies, les marques proposent plusieurs tailles et modèles de sacs d’hydratation pour le trail. Le plus important est de trouver le sac qui épouse le mieux la forme de votre dos. De plus, il ne doit pas descendre trop bas mais s'arrêter au pire au niveau des lombaires.

D'autre part, les fabricants adaptent également leurs produits en proposant deux versions : une féminine, une masculine. Les sacs à dos homme proposent une plus grande longueur et des bretelles plus larges. La version féminine sera plus courte au niveau du dos, avec des bretelles moins larges pour ne pas créer d'irritations au niveau de la poitrine.

Pratique, léger, confortable : le sac idéal rassemblerait tous vos critères, le tout dans votre budget. Grâce à nos conseils et astuces, il sera plus aisé de faire un premier tri pour déterminer le type de sac à dos de trail à choisir dont vous avez besoin. Son volume, son confort et sa facilité d'utilisation contribueront à votre plaisir de course et à une meilleure performance.

Les trois points-clés à retenir pour choisir son sac à eau pour le trail :
  1. J'opte pour un hydrobag sur les courtes distances et un sac à dos de trail pour les sorties plus longues.
  2. Le volume doit être adapté à la course : prendre l'essentiel tout en limitant le poids.
  3. Pour un maximum de confort, un sac doit correspondre à votre morphologie.