Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Quel sac à dos choisir pour l’alpinisme ?

S’évader sur les arêtes des massifs, crampons aux pieds, piolets en main : l’alpinisme est synonyme d’effort, de liberté et d’engagement. Dans ces conditions, bien souvent extrêmes, la qualité de votre équipement assurera le plaisir de grimper ainsi que votre sécurité. C’est pourquoi le sac à dos d’alpinisme est un élément clé de votre panoplie du parfait alpiniste. Retrouvons ensemble les caractéristiques indispensables au sac à dos d’alpinisme idéal.

Les caractéristiques techniques d’un sac à dos d’alpinisme

Qu’est-ce qui différencie un sac à dos d’alpinisme d’un modèle de randonnée ? On pourrait très facilement penser qu’après tout, un sac est un sac. Pourtant, en choisir un d’alpinisme, ce n’est pas céder à des manipulations marketing. Ce type de modèle est particulièrement étudié pour les courses glaciaires, les randonnées en bivouac en haute montagne et l’escalade. Il possède donc quelques caractéristiques techniques indispensables et très pratiques pour évoluer en toute sécurité.

Tout d’abord, l’accessoirisation est pensée afin de ne pas entraver votre progression : peu de sangles qui dépassent, de poches qui s’accrochent aux branches, de volumes gênant pour se faufiler sur terrains accidentés, etc. En effet, la majorité des sacs à dos d’alpinisme ont une forme tubulaire, qui épouse donc parfaitement le corps en longueur, sans dépasser sur les côtés. De plus, les poches zippées sont étudiées afin d’avoir tout le matériel nécessaire à portée de main, sans pour autant que le contenu se déverse quand c’est ouvert.

Par ailleurs, l’ergonomie du sac à dos d’alpinisme permet de rester proche du corps pour éviter les déports, notamment lorsque vous êtes en équilibre sur une paroi. Autre point fort : sa forme doit permettre d’évoluer sans entraves, autant dans les sentiers rochers, les couloirs de neige, ou sur les falaises. Enfin, l’aération doit être optimale. On opte alors pour une dorsale en nid d’abeille pour évacuer rapidement la transpiration.

Dernier point, le confort de portage est essentiel. Les bretelles doivent partir du centre du dos et être suffisamment larges pour répartir correctement la masse. Le système de portage doit être complété par des sangles pectorales et par une ventrale, qui transfère le poids du sac sur les hanches. Pensez à la place du baudrier ! La ceinture de portage ne doit pas gêner l’utilisation de votre équipement d’alpinisme.

Quel litrage pour un sac à dos d’alpinisme ?

Pour un modèle polyvalent, un volume entre 20L à 30L suffit à couvrir une course à la journée. Pour une sortie de plusieurs jours en refuge, on peut passer à une version de 35L à 40L. Enfin, pour une course sur plusieurs jours avec une autonomie complète, il sera indispensable de se tourner vers un sac de 40L à 45L.

Rangement du sac à dos et des accessoires

Bien choisir son sac à dos d’alpinisme, c’est trouver l’objet idéal pour votre utilisation. Certains aspects d’un modèle se révéleront extrêmement pratiques. Par exemple, pour un sac polyvalent, que vous utilisez pour des escapades à la journée comme pour des sorties longues avec nuit en refuge, un volume expansif est tout conseillé. Vous utilisez 20L sur une activité courte (grâce à des sangles de compression) et l’augmentez à 35L pour les aventures plus longues.

Pour les randos sur plusieurs jours, une poche de séparation permet d’isoler les vêtements humides de la veille du matériel sec du jour. De la même manière, cela est utile pour mieux ranger son sac.

Si vous avez besoin d’avoir rapidement accès à certains objets (cartes, appareil photo, gants, lunettes …) une poche à rabat ou un sac avec une ouverture centrale sont particulièrement recommandés. Vous gagnerez du temps à trouver ce que vous cherchez !

De même, on conseillera des sacs à dos d’alpinisme avec des sangles si vous êtes amenés à transporter régulièrement des skis, des matelas ou des raquettes…

Enfin, certains modèles incluent des accessoires pré-intégrés comme une housse de pluie ou un sifflet pour la sécurité, ou encore un porte-matériel avec la ventrale. Des petits plus qui permettent de ne pas oublier ces objets bien pratiques ou de les garder à portée !

Choisir son sac à dos d’alpinisme est une étape importante lorsque l’on construit ou que l’on complète son équipement. Il vous accompagnera dans toutes vos aventures, alors autant qu’il soit aussi pratique et confortable que possible !

Les trois points clés à retenir pour choisir son sac à dos pour l’alpinisme :
  1. J’adapte le litrage aux types de sorties.
  2. J’opte pour un sac avec des rangements.
  3. Je teste le confort de portage avec un sac lesté.