Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Comment choisir ses peaux de phoque ?

Lorsque l’on fait du ski de randonnée, il est important de trouver du plaisir en glisse et d’avoir un système anti-recul qui permette d’appréhender toutes les neiges. C’est là qu’interviennent les peaux de phoque, des indispensables du ski de randonnée nordique. Un peu perdu face à la variété de l’offre ? On vous explique comment choisir ses peaux de phoque.

À quoi servent les peaux de phoque ?

Que vos skis de randonnée nordique soient munis de semelles à écailles ou fartées, les peaux de phoque peuvent vous aider à appréhender vos sorties sur tout type de neige sans vous tuer à l’effort, c’est pourquoi il faut choisir des peaux de phoque adaptées à votre pratique mais aussi, bien évidemment, à votre matériel. Il suffit ensuite de coller la partie adhésive sur vos semelles et de les attacher à vos skis et le tour est joué !

Elles vont apporter une adhérence supplémentaire à vos spatules qui comblera les petites défaillances des systèmes anti-recul à écailles ou à fart sur les montées gelées ou poudreuses ou sur des ascensions d’un degré important. Elles sont également un très bon moyen de vous soulager dans vos efforts si vous devez transporter un sac à dos.

Bon à savoir : les peaux de phoque, comment ça marche ?

Le système anti-recul des peaux de phoque est très facile à comprendre. Pour glisser, les fibres sont dans le bon sens ce qui ne freine pas votre progression. Dès que vous stoppez le mouvement de votre pied pour passer à l’autre, les fibres se mettent à rebrousse-poil ce qui vous empêche instantanément de reculer.

Choix des peaux de phoque : à colle ou autocollantes ?

Système de fixation historique des peaux de phoque, la colle nécessite un certain savoir-faire et une attention particulière pour l’entretien. S’il suffit d’encoller les peaux avant de les fixer sous vos skis, vous devrez régulièrement les ré-encoller pour vous assurer de leur adhérence et prendre soin de toujours les ranger sur leur protection ou dans leur filet pour qu’elles ne finissent pas engluées l’une à l’autre.

Si vous débutez ou ne pratiquez le ski de randonnée qu’occasionnellement, il est donc conseillé de choisir des peaux de phoque autocollantes. Grâce à leur revêtement en acrylique ou en silicone, elles s’agrippent à la semelle de vos skis en un rien de temps. Une fois que vous les avez retirées, vous pouvez les plier pour les ranger et les nettoyer à l’eau quand bon vous semble.

Quelle matière choisir pour ses peaux de phoque ?

Fut un temps, les Inuits utilisaient de véritables peaux de phoque pour faciliter leur progression dans la neige, mais il y a bien longtemps qu’elles ont été remplacées par des matières moins cruelles. Pour choisir les peaux de phoque adaptées à votre pratique du ski de randonnée nordique, vous aurez le choix entre 3 catégories :

Les peaux de phoque en mohair

<

Ces peaux faites de laine de chèvre angora sont considérées comme la Rolls des peaux de phoque. Elles permettent une très bonne glisse et garantissent un effet anti-recul performant. Cependant, du fait de leur matière délicate, elles sont aussi très fragiles et ramassent beaucoup de neige (c’est ce que l’on appelle botter). Ainsi alourdies, elles ne sont plus aussi efficaces. Elles restent, malgré tout, les favorites en compétition.

Conseil : comment entretenir ses peaux de phoque en mohair ?

Pour préserver ses peaux de phoque le plus longtemps possible, il est conseillé de les faire sécher à plat et sur leur plastique de protection pour les modèles à colle et sans les mettre face à une forte source de chaleur comme le soleil ou un radiateur.

Les peaux de phoque synthétiques

Avec leurs poils plus épais et plus denses, les peaux synthétiques vous offriront une bonne accroche mais ce sera au détriment de la glisse. Elles rencontrent cependant un certain succès du fait de leur résistance et de leur capacité à s’adapter à tous les terrains. Si vous appréciez particulièrement les dénivelés positifs, votre choix de peaux de phoque s’orientera vers ces modèles.

Les peaux de phoque mixtes

Ces peaux de phoque allient les qualités sur neige du mohair et la résistance du synthétique avec, généralement, un assemblage de 70 % de matière naturelle et 30 % de fibres synthétiques. Elles affichent donc une qualité de glisse intéressante, un effet anti-recul optimal ET une bonne résistance au temps qui satisferont les accros au ski de randonnée nordique mais aussi les débutants.

N’oubliez pas les fixations de vos peaux de phoque !

Certes, les peaux de phoque sont collées à vos semelles mais, pour parfaitement tenir, elles doivent également être fixées à vos skis grâce à un système d’attaches. Il en existe différents types et votre choix de peaux de phoque s’orientera forcément vers un modèle compatible avec vos skis de randonnée nordique :

  • Fixation à la spatule simple : ce système est le plus répandu et fonctionne sur la plupart des skis de randonnée. Il s’agit d’un petit étrier métallique ou en plastique qui vient s’accrocher sur la spatule à l’avant du ski.
  • Fixation à la spatule double : on retrouve l’étrier à l’avant du ski mais aussi un tendeur qui s’accroche à l’arrière et vient ainsi sécuriser la position de la peau de phoque. Ce système est principalement utilisé sur des skis de randonnée nordique large et est appréciable pour les longues sorties qui comportent de nombreuses ascensions.
  • Fixation par tendeur rapide : c’est le choix des champions, car elle permet de retirer les peaux de phoque (on appelle ça dépeauter) très rapidement sans même déchausser. Attention cependant, ce système n’est compatible qu’avec quelques marques.
  • Fixation à insert : là encore, tous les skis ne permettent pas de choisir des peaux de phoque avec ce type d’accroche qui vient s’enclencher dans un orifice à l’avant de la spatule.
Et question taille, ça donne quoi ?

Lorsque vous ferez votre choix de peaux de phoque, vous aurez peut-être la chance de tomber sur un modèle taillé pour votre paire de skis mais, la plupart du temps, il faut la redécouper dans la largeur pour qu’elle s’adapte parfaitement à vos spatules sans recouvrir les carres. Pour ce qui est de la longueur, votre peau doit arriver à 10 ou 15 cm du talon de votre ski.

Maintenant que vous savez comment choisir vos peaux de phoque, à vous les ascensions fulgurantes !

Les trois points clés à retenir pour choisir ses peaux de phoque :
  1. Vous devrez choisir des peaux de phoque dont le système de fixation est compatible avec vos skis de randonnée.
  2. Un autre aspect important dans le choix de vos peaux de phoque : la manière de les fixer à votre semelle. Peaux à colle ou autocollantes ?
  3. Mohair, synthétique ou mixte : vous aurez le choix entre trois matières qui ont toutes leurs spécificités.