Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Quelle magnésie choisir pour l’escalade ou l’alpinisme ?

Si les grimpeurs ont toujours les mains recouvertes de poudre planche, ce n’est pas pour le style, mais bien pour optimiser leur ascension! Indispensable de cette discipline, la magnésie n’est pas aussi simple à choisir qu’il y parait. On vous guide pour que vous sachiez quelle magnésie choisir pour l’escalade ou l’alpinisme.

À quoi sert la magnésie?

Lorsque l’on fait de l’escalade ou de l’alpinisme, la magnésie est un incontournable. Il arrive souvent qu’à cause de l’effort ou de la chaleur, les mains deviennent humides. Résultat, on perd en adhérence et la progression se fait extrêmement difficile. C’est alors que la magnésie (il s’agit en fait de carbonate de magnésium auquel est parfois ajoutée de la silice) entre en jeu. Elle va absorber l’humidité et ainsi vous redonner l’adhérence nécessaire pour vous permettre d’assurer des prises stables.

La magnésie en poudre pour l’escalade ou l’alpinisme, l’incontournable

Elle a les faveurs de la majorité des férus d’escalade et d’alpinisme. Elle s’achète en gros sachet et se transporte ensuite très facilement dans un petit sac prévu à cet effet. Rectangulaires ou cylindriques, les sacs à magnésie s’attachent à la taille et sont munis d’un cordon pour une ouverture et une fermeture facile. Il est conseillé d’opter pour une sacoche à magnésie qui vous permet d’y plonger entièrement votre main pour pouvoir en remettre sans difficulté même si vous êtes en pleine ascension.

Bon à savoir : même en bloc ça fonctionne !

Il arrive que la magnésie s’agglomère et crée de petits blocs. Cela n’altère en rien ses propriétés, il suffit d’écraser les morceaux entre les doigts et le tour est joué.

Pourquoi choisir la magnésie liquide ?

Il s’agit en fait de magnésie classique à laquelle a été ajouté de l’alcool. On en dépose une belle noisette dans une main que l’on répartit ensuite sur l’ensemble de la paume comme on le ferait avec du savon. En quelques secondes, l’alcool s’évapore pour ne laisser que la poudre. Il est intéressant de choisir de la magnésie liquide pour l’escalade, surtout si vous pratiquez en salle. En effet, elle est beaucoup moins volatile, ce qui permet de ne pas grimper dans un nuage de poudre.

En revanche, pour des séances d’alpinisme en extérieur où vous allez monter à même la roche pendant de longues heures, préférez la magnésie en poudre pour pouvoir chasser l’humidité de vos mains en les plongeant l’une après l’autre dans votre sacoche. Outre le fait de nécessiter l’utilisation de deux mains pour son ouverture, choisir de la magnésie liquide c’est aussi s’exposer à plus de petites blessures. En effet, sa concentration en alcool assèche la peau et la fragilise, il n’est donc pas rare, après des efforts intenses, de voir apparaitre de petites crevasses au niveau des articulations des doigts.

La magnésie en poudre, une substance controversée

Elle a beau être plébiscitée par une majorité de grimpeurs, la magnésie en poudre est de plus en plus pointée du doigt, notamment pour ce qui est de l’utilisation en milieux clos. En effet, il suffit de se rendre dans une salle d’escalade pour constater à quel point la magnésie en poudre peut vite envahir l’air. Si le carbonate de magnésium ne représente aucun danger pour la santé, il encombre néanmoins les bronches de ses particules extrêmement fines. Par ailleurs, certaines magnésies pour l’escalade ou l’alpinisme contiennent également une infime proportion de silice dans leur composition, une substance qui, au-delà de 1 % de la composition de votre poudre, peut avoir des effets néfastes sur la santé.

Si choisir de la magnésie en poudre, c’est s’assurer une bonne adhérence même lorsque l’on est perché à plusieurs mètres du sol, c’est aussi laisser de nombreux résidus sur les prises. De nombreuses salles de bloc ont donc tout bonnement décidé de l’interdire. C’est pourquoi, avant de choisir sa magnésie pour l’escalade, il est impératif de se renseigner auprès de l’établissement que l’on va fréquenter.

Et le « pof » dans tout cela ?

Si la magnésie en poudre est de plus en plus décriée en salle, elle l’est également en milieu naturel où elle laisse des traces visibles du passage des grimpeurs et dénature ainsi la beauté des lieux d’escalade et d’alpinisme. Sans compter qu’il est difficile de savoir sur le long terme les dommages qu’elle peut causer à la roche. C’est pourquoi les grimpeurs amateurs d’air libre et d’escalade sur bloc se tournent vers le colophane appelé « pof » par les connaisseurs. Il s’agit en fait de cristaux de résine de pin enfermés dans un chiffon. Il suffit ensuite de taper le pof sur les endroits du rocher dont on veut augmenter l’adhérence. Cette pratique est très développée dans les lieux d’escalade comme la forêt de Fontainebleau.

Pas de longues ascensions sans magnésie ! Pour savoir quelle magnésie choisir pour l’escalade ou l’alpinisme, il est indispensable de prendre en compte le milieu dans lequel vous évoluerez et ce qui sera plus pratique à appliquer une fois que vous grimperez.

Les trois points-clés à retenir pour choisir sa magnésie pour l’escalade ou l’alpinisme :
  1. Pour de longues séances qui vous emmènent bien haut, il vaut mieux opter pour la magnésie en poudre ;
  2. La magnésie liquide sera plus agréable à utiliser en salle, mais elle dessèche les mains ;
  3. Pour les sorties en plein air sur des rochers, le « pof » peut être une bonne alternative à la magnésie.