Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Comment choisir son équipement pour la cascade de glace ?

Alors que l’hiver approche et que les températures tendent vers le zéro, l’envie de vous évader en haute montagne refait son apparition. Pour bien préparer votre prochaine sortie d’alpinisme, vérifions ensemble la check-list du matériel indispensable pour l’ascension de cascades de glace.

Les chaussures d’alpinisme

Dotée de crampons, une bonne paire de chaussures d’alpinisme doit vous offrir le confort et la chaleur nécessaire à ce type d’activité. Pour grimper, il vous faudra des semelles rigides afin de faciliter l’ascension, d’économiser votre fatigue, et de bien transmettre la force de vos orteils à votre appui dans la glace.

La thermicité est un autre élément clé dans le choix de vos chaussures de grimpe. Bien entendu, par ces températures négatives, le froid attaque avant tout les extrémités. Il faut donc se doter de chaussures avec une membrane isolante de type Gore-Tex pour s’assurer de garder les pieds au chaud ! On pourra compléter son équipement par des chaussettes de haute montagne, en laine ou en textile technique.

De plus, l’imperméabilité de la chaussure est également indispensable. Si, sur la cascade de glace, vos pieds sont à l’abri, il faut prévoir l’approche et le retour (traversée de ruisseau, neige humide, pluies…). Un revêtement imperméable est primordial sur une base de tissu respirant. Le cuir est, par exemple, une matière qui respire tout en restant étanche.

Enfin, entre l’équipement, les chaussures, les crampons, le sac à dos : le poids s’accumule vite et peut gâcher une belle sortie. Fatigue, douleur, maux de dos sont quelques-unes des conséquences. Choisir des chaussures légères sera donc un plus, autant sur l’approche que sur l’ascension.

Les crampons d’alpinisme

Il existe un large éventail de modèles de crampons d’alpinisme. Chacun offre des sensations particulières et correspond à un niveau de difficulté ou d’expérience.

Généralement, on recommande des crampons à 10 dents, ceux à 12 dents étant plus adaptés à la traversée de névé. Les premiers, en revanche, déploient toutes leurs compétences sur la cascade de glace. Plus courts, ils sont plus stables. La partie avant est positionnée à la verticale, permettant de mieux s’ancrer dans la glace. Là-dessus, deux écoles existent : ceux qui préfèrent les bipointes, et ceux qui ne jurent que par la monopointe.

Cette dernière est, comme son nom l’indique, une pointe unique désaxée. Forgée au niveau du gros orteil, elle offre une meilleure force de frappe. La précision et la pénétration sont donc améliorées. En contrepartie, l’équilibre est moins facile, car l’appui est également désaxé. Cela demande ainsi un peu d’entraînement !

Les modèles bipointes confèrent une plus grande stabilité et un équilibre plus sûr. L’accroche est également meilleure en mauvaise neige. De plus, certains modèles sont réglables. On peut alors modifier l’orientation et le positionnement des deux pointes avant.

Quels piolets pour l’ascension de cascades de glace ?

Le piolet est indispensable pour gravir les cascades de glace. Il vous en faudra deux : un piolet marteau et un piolet-traction. Le premier est uniquement utilisé pour frapper les pitons. Le second, de forme très galbée, permet un ancrage et un désancrage aisé. Certains proposent des poignées désaxées, offrant une meilleure ergonomie et une force de frappe accrue. De plus, les dents de la lame sont affûtées pour une pénétration facilitée. D’ailleurs, certains piolets disposent de lames interchangeables pour s’adapter à la texture de la glace. Quant à la forme de celles-ci, en banane, elle est idéale pour se crocheter.

Il est bon de tester la préhension, le confort de la poignée et la facilité de crochetage avant de s’évader vers les grands espaces. On pourra équiper son manche d’un grip spécifique pour plus d’aisance d’une part, et pour le protéger du froid, d’autre part.

Le sac à dos d’alpinisme

Pour transporter tout ce matériel jusqu’au sommet, rien ne vaut un bon sac à dos d’alpinisme. On se garde de choisir un volume trop grand, qui pourrait vous desservir par sa taille, mais aussi par son poids. Un volume raisonnable s’oriente autour des 40L. Cela permet de contenir l’essentiel, sans laisser de place au superflu.

Un sac à dos d’alpinisme doit suivre tous vos mouvements. Il doit donc être près du corps sans entraver vos déplacements. De plus, il vous en faudra un sac des accès faciles afin de pouvoir récupérer le nécessaire alors que vous êtes face à la falaise.

Une ventrale avec un porte-piolet et quelques emplacements pour votre outillage se révélera être un véritable atout. De plus, assurez-vous qu’il n’y ait pas de gêne entre celle-ci et le baudrier.

Les accessoires d’escalade

Pour grimper une cascade de glace, c’est tout l’équipement de base de l’escalade qui s’ajoute au matériel spécifique à l’alpinisme. Broches, cordes, dégaines, mousquetons et baudrier rempliront votre sac à dos.

Concernant le baudrier, il est préférable d’opter pour une version avec jambage amovible. En effet, selon l’épaisseur de votre tenue, il faudra pouvoir adapter les sangles.

Pour le choix des cordes, il faudra se tourner vers des modèles dédiés à l’alpinisme, car elles sont traitées contre l’humidité. En effet, une corde mouillée, ou pire, gelée, est jusqu’à quatre fois moins résistante qu’une corde sèche.

Côté broches, les modèles sont variables. Certains alpinistes préféreront celles avec manivelles incorporées, ce qui permet un vissage rapide, mais qui alourdit considérablement le sac. D’autres opteront pour des modèles avec une manivelle amovible, pour cette même raison.

Enfin, reste à se munir d’un casque pour la sécurité. Ceux avec une visière sont les plus conseillés pour se prémunir des éclats de glace. Elle doit être traitée antibuée pour être efficace dans des conditions climatiques froides.

L’ascension de cascades de glace requiert un matériel sûr et de qualité. Mais comme tout équipement, c’est surtout d’être à l’aise et de savoir l’utiliser, y compris dans des conditions difficiles, qui compte le plus.

Les trois points-clés à retenir pour choisir son équipement pour la cascade de glace :
  1. Deux piolets sont nécessaires : un traction + un marteau.
  2. Les chaussures sont adaptées à sa pratique et cramponnables.
  3. On emporte le matériel d’escalade et les accessoires de sécurité.