Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Comment choisir ses chaussures de randonnée, de trek ?

Avant de partir à l’assaut des sentiers, il est important de choisir ses chaussures de randonnée ou de trek avec précaution, car elles seront la clé de la réussite de vos excursions. Voici la marche à suivre pour être sûr de faire le bon choix.

Les chaussures de randonnée ou de trek : votre allié sécurité

Que vous vous apprêtiez à arpenter un terrain accidenté ou pas, vous aurez besoin de chaussures de randonnée qui vous assurent un bon équilibre et une bonne accroche. Pour choisir vos chaussures de randonnée, vous devrez donc vous pencher sur les points suivants :

Pour bien choisir ses chaussures de randonnée, il faut connaître les différents éléments qui la composent :

  • Le maintien : selon le type de terrain, il devra être plus ou moins important pour protéger les articulations de la cheville et le tendon d’Achille.
  • La rigidité : c’est grâce à elle que votre chaussure de marche vous apportera une tenue optimale du pied et une accroche parfaite.
  • L’accroche : elle diffère selon le matériau utilisé pour la confection de la semelle et son relief. Les semelles tendres sont idéales pour évoluer sur les terrains rocheux, mais elles s’usent vite. Plus dures, elles résistent mieux, mais il est préférable de les utiliser pour la randonnée sur route, les terrains peu accidentés ou pour l’alpinisme.
  • La protection : pour mettre vos pieds à l’abri, les chaussures de randonnée sont munies de renforts. Elles sont également, selon les modèles, traitées pour offrir une bonne imperméabilité, une option qui devient obligatoire pour les chaussures de montagne ou de grande randonnée.

Quelles différences entre chaussures de randonnée à tige haute et à tige basse ?

La tige est la partie qui recouvre le pied. Elle peut être en cuir, en nubuck ou en matière synthétique. Pour optimiser son étanchéité, elle est souvent doublée d’une membrane imperméable. Elle présente également des renforts en différents points qui permettent de préserver sa structure et d’offrir au pied un meilleur maintien. Cette tige peut être haute ou basse.

La tige basse s’arrête sous la malléole, ce qui permet une meilleure liberté de mouvement. Souples, confortables et légères, ces chaussures offrent une protection limitée, c’est pourquoi il vaut mieux les réserver à des randonnées courtes ou sur terrain peu accidenté.

Les chaussures de randonnée tige haute enveloppent le pied et la cheville pour plus de rigidité, une meilleure imperméabilité et une bonne résistance. Elles sont cependant lourdes et peuvent manquer de ventilation. Ce sont de très bonnes chaussures de grande randonnée à condition de trouver le bon compromis entre la rigidité et le poids de vos chaussures.

Depuis quelque temps, on trouve également des chaussures de randonnée à tige moyenne (mid). Elles sont étudiées pour une utilisation polyvalente, sur des terrains peu accidentés, mais tolèrent quelques passages techniques. Le maintien de la cheville est évidemment plus souple que sur un modèle tige haute.

Pour faire votre choix, prenez donc en compte les 4 critères suivants :

  • Le type de terrain : pistes forestières et chemins pourront s’accommoder de chaussures randonnée tige basse quand les parcours comprenant des passages dans des éboulis ou des névés nécessitent des chaussures tige haute.
  • La météo : la pluie et la neige feront pencher la balance vers un modèle tige haute.
  • Le type de marche : marcher avec des bâtons peut compenser le manque de stabilité que l’on reproche parfois aux chaussures de randonnée tige basse.
  • Le poids du sac à dos : plus votre sac sera lourd, plus vous aurez besoin d’une chaussure de montagne rigide et donc à tige haute.

Quelle matière choisir pour ses chaussures de randonnée ?

Vous trouverez principalement des chaussures de randonnée en cuir ou en matière synthétique. Voici les avantages et les inconvénients de ces deux matériaux :

  • Le cuir : souple et résistant, il est naturellement imperméable. Mais plus il absorbe d’eau, plus il devient lourd. Il est plutôt respirant, mais peut montrer ses limites en été. C’est pourquoi les versions en nubuck (cuir poncé et doux) ou en suède (cuir retourné) et leur meilleure ventilation sont à préférer pour les beaux jours. Pour maintenir les qualités de vos chaussures de trekking en cuir, vous devrez prendre l’habitude de les entretenir régulièrement.
  • Les matières synthétiques : légères et souples, ces matières disposent d’une bonne ventilation et sont à privilégier pour l’été. Pour résister à l’eau, elles doivent être combinées à une membrane imperméable de type Gore-Tex.

Choisir sa chaussure de randonnée selon son terrain

Pour choisir ses chaussures de randonnée, il est important de savoir sur quel terrain vous allez évoluer et dans quelles conditions. Par exemple, vous ne choisirez pas les mêmes chaussures de montagne pour l’été que pour l’hiver, ou pour un trekking de plusieurs jours avec d’importants changements d’altitude et une randonnée en deux étapes en plaine.

Chaussures de randonnée de type alpinisme

  • Pour l’hiver : votre chaussure de montagne devra résister à des températures extrêmes et vous permettre d’y attacher des crampons. Pour vous isoler du froid, elles sont souvent équipées d’un chausson à enfiler dans la chaussure.
  • Pour l’alpinisme technique : vos chaussures de randonnée devront être rigides pour vous permettre de trouver facilement vos appuis malgré la verticalité des parois. Vous pourrez les coupler à des crampons à attaches automatiques.
  • Pour l’alpinisme haute route : choisissez un modèle polyvalent qui vous permettra aussi bien d’évoluer sur les sentiers que dans les éboulis ou la glace. Il vous faudra une tige haute et une semelle légèrement rigide qui vous permettra d’utiliser des crampons semi-automatiques.
Bon à savoir : le point sur les crampons

Si vous vous destinez à la randonnée de type alpinisme ou tout simplement en montagne où vous pourrez rencontrer des endroits enneigés même en été, vos chaussures de montagne devront vous permettre d’y attacher des crampons. En acier ou en alliage, les crampons automatiques ou semi-automatiques ne tiendront que sur des semelles rigides. Les modèles à lanières s’adapteront, eux, à toutes les chaussures de trekking, mais sur des semelles souples, ils ne pourront être utilisés que sur une courte distance.

Chaussures de grande randonnée

Ces chaussures de montagne sont à tige haute et dotées d’une semelle semi-rigide pour pouvoir faire face à des terrains très pentus et à des sacs à dos très chargés. Elles ne sont pas faites pour évoluer dans la neige, mais une bonne étanchéité est conseillée pour faire face à la pluie ou aux éventuels passages dans des ruisseaux.

Chaussures de petite randonnée

Légères, elles peuvent être à tige basse ou à tige intermédiaire. Elles sont conseillées pour des randonnées de moyenne distance et particulièrement pour l’été.

Chaussures d’approche

Ces chaussures d’un nouveau genre sont à tige basse, mais disposent d’un amorti adapté au transport d’un sac à dos de randonnée lourd. Elles sont également rigides avec une semelle à l’accroche irréprochable. Cependant, elles n’offrent pas une grande protection de la cheville, c’est pourquoi ces modèles sont surtout recommandés aux randonneurs expérimentés.


Quelle rigidité pour la semelle des chaussures de randonnée ?

Il existe différents niveaux de rigidité pour la semelle d’une chaussure de randonnée. Des plus souples que l’on peut plier sans effort aux modèles quasiment impossibles à fléchir, la semelle des chaussures de marche est un élément déterminant pour un trek confortable.

Lors de l’essayage, ne vous laissez pas impressionner par la rigidité de votre semelle. En effet, elles peuvent sembler peu confortables, mais après avoir enchainé les dénivelés, vous verrez comme cela peut soulager les muscles des jambes. Par ailleurs, pour des chaussures de montagne, une bonne rigidité apporte une meilleure stabilité et vous demande donc moins d’efforts pour avancer. Les semelles souples se retrouvent principalement sur les chaussures à tige basse et donc pour de courtes randonnées sur des terrains peu accidentés.

Les principaux types de semelle de randonnée

  • Vibram : cette semelle extérieure se compose d'un mélange de caoutchouc spécial qui assure une très bonne adhérence et une résistance à l'abrasion. Traction, confort et protection sont ses trois axes de conception. Un grand nombre de modèles de chaussures de randonnée possèdent cette semelle Vribram
  • Vibram Mulaz : en plus du caoutchouc spécial, cette semelle possède un crantage technique multitraction, une « climbing zone » (grip sur rocher) et des inserts pour cramponner. On la retrouve sur les chaussures d'alpinisme
  • Traxion : une semelle en caoutchouc à très haute traction, garante d'une accroche optimale sur les surfaces mouillées. Cette technologie se retrouve sur les chaussures de randonnée Adidas

Trouver la bonne pointure pour ses chaussures de randonnée

Pour savoir quelle est votre pointure de chaussures de randonnée, il est indispensable de les essayer. En effet, les tailles changent selon les marques et, parfois, au sein même de la marque. Pour savoir si vos chaussures de randonnée sont à la bonne pointure, voici comment vous devez procéder :

  • Pour les chaussures tige haute : Enfilez une paire de chaussettes d’épaisseur moyenne puis mettez vos chaussures. Tenez-vous debout, chaussures ouvertes et poussez vos pieds au maximum vers l’avant des chaussures. L’espace libéré derrière le talon doit être de 1 cm. Ensuite, attachez vos chaussures et marchez. Si vos talons ne se détachent pas complètement de la semelle, c’est que vous avez trouvé la bonne pointure. Pour les chaussures de grande randonnée, on conseille souvent de prendre une taille au-dessus de celle de votre pied le plus fort.
  • Pour les chaussures tige basse : Trouver la bonne pointure pour ces chaussures de trek moins rigides est plus aisé. En effet, votre pied ne nécessite pas d’autant d’espace que pour les chaussures de trekking tige haute. Votre pied doit être confortablement enveloppé et vous ne devez ressentir aucune compression au niveau des orteils.

Quel chaussant pour un maximum de confort ?

Le chaussant est l’espace dévolu à votre pied à l’intérieur de la chaussure. Le bon chaussant doit épouser la forme de vos pieds pour les accompagner dans votre déroulé. Pour être sûr que votre chaussure de marche correspond à la morphologie de votre pied, mesurez la largeur de votre métatarse et choisissez un modèle adapté. Vous offrirez ainsi un espace suffisant à vos orteils pour qu’ils puissent bouger tout en ayant un bon maintien de votre pied.

Selon l'anatomie de vos pieds, certaines marques sont à privilégier :

  • Pieds larges : Scarpa, Meindl, Lowa.
  • Pieds moyens et fins : La sportiva, Asolo, Kayland, Merrell, Salewa. Chez Salewa, deux semelles intérieures permettent d'ajuster le volume chaussant en enlevant ou non la première semelle.

Pourquoi l’imperméabilité est-elle importante ?

Pour la grande randonnée et le trekking, l’étanchéité des chaussures de marche est un enjeu crucial. Même à tige haute, elles ne vous isoleront cependant pas complètement de l’eau. Lorsque vous ferez votre choix de chaussure de randonnée, vous aurez le choix entre 3 classifications : étanchéité, très bonne imperméabilité et bonne imperméabilité.

Du fait de leur ouverture, les chaussures à tige basse ne sont quasiment jamais dotées d’un traitement imperméabilisant qui s’avèrerait inutile quoi qu’il en soit. Même dites « étanches », les chaussures de randonnée vous permettront quelques passages dans l’eau, la neige ou sous la pluie, mais ne résisteront pas à des assauts aquatiques de plusieurs heures.

Les membranes de type Gore-Tex semblent être la technologie la plus efficace pour protéger les pieds de l’humidité tout en leur apportant une bonne ventilation. Mais vous pourrez aussi choisir des chaussures de randonnée ou de trek en cuir qui protègent bien de l’humidité, ou en nubuck. En cas de pluies très importantes, vous pourrez toujours ajouter des guêtres à vos chaussures pour améliorer leur étanchéité.

Bon à savoir : l’indice « Schmerber » pour se repérer dans l’étanchéité

Pour vous permettre d’identifier les performances d’imperméabilité des chaussures de randonnée, les fabricants leur attribuent un score qui traduit leur résistance à l’eau. Plus il est élevé, plus la tige sera résistante.

Les bonnes chaussures de randonnée pour se protéger du froid

Quand on part en randonnée en été, il est impossible, après quelques heures de marche, de ne pas avoir chaud dans ses chaussures. Il suffit alors de s’arrêter et de mettre ses pieds à l’air libre pour immédiatement régler le problème. Mais en hiver, le froid peut véritablement gâcher votre excursion, voire provoquer des engelures plus ou moins graves.

Les chaussures de grande randonnée et les chaussures de montagne plutôt orientées vers l’alpinisme peuvent en général vous protéger jusqu’à -10 °C à condition de rester en mouvement. Pour choisir des chaussures de trek qui pourront vous protéger du froid, vous devrez choisir une tige appropriée (cuir épais, assemblage de fibres synthétiques), mais aussi veiller à la l’isolation apportée par votre semelle. En effet, les orteils ne sont pas les seules parties particulièrement exposées au froid, la plante des pieds y est également très sensible. Pour une isolation supplémentaire, n’hésitez pas à remplacer la semelle intérieure par un modèle plus isolant. Vous pourrez même changer les semelles de propreté selon la saison et obtenir ainsi une isolation adaptée aux températures extérieures.

Bon à savoir : quelles chaussettes choisir selon la saison ?

Pour permettre une bonne évacuation de la transpiration en été et vous isoler du froid en hiver, tout en laissant respirer votre pied, vous devrez choisir des chaussettes adaptées à la randonnée, mais aussi à la saison.

Chaussure de randonnée pour homme vs chaussure de randonnée pour femme

Les hommes et les femmes n’ont pas les mêmes pieds. Le talon des femmes est en effet plus étroit et cela provoque des glissements du pied dans une chaussure non adaptée. Résultat, les femmes, déjà plus sensibles aux frottements, sont très fréquemment victimes d’irritations au niveau du tibia. Les fabricants développent donc de plus en plus de chaussures randonnée pour femme étudiées pour limiter les gênes rencontrées par les femmes qui optent pour des chaussures randonnée pour homme.

Bon à savoir : quelles chaussures randonnée pour un enfant ?

Pour profiter des joies de la randonnée avec votre enfant, vous devrez lui choisir des chaussures de marche souples et confortables (respirantes et avec un beau volume au niveau des orteils). Pour éviter les chutes, préférez un modèle doté de crampons. Sécurité toujours, des chaussures randonnée pour enfant avec pare-pierre éviteront les petits bobos et une tige haute à laçage apportera au pied un bon maintien. N’oubliez pas de choisir des chaussures randonnée pour enfant imperméables pour les flaques d’eau que vous croiserez.

Les options intéressantes pour vos chaussures de randonnée

Outre les spécificités de la tige, la semelle et l’imperméabilité, il y a quelques options techniques qui peuvent être intéressantes pour vos chaussures de marche :

  • Le pare-pierre : il s’agit d’une protection au niveau des orteils et sur le côté du pied. Si vous ne prévoyez pas d’excursion en terrain accidenté, le pare-pierre est facultatif, mais pour des chaussures de grande randonnée ou des chaussures de trekking, c’est obligatoire.
  • Le laçage : les lacets vont assurer le maintien de votre pied. Il faut donc veiller à ce qu’ils soient toujours parfaitement noués pour éviter les frottements qui entrainent des ampoules ou, plus grave, des chutes. Vous pourrez trouver des lacets classiques qui feront tout à fait l’affaire si vous prenez le temps de bien les serrer et de vous arrêter en cours de route si vous sentez qu’ils se détendent. Les lacets autobloquants vous permettront, eux, de serrer vos chaussures de montagne de manière homogène et en un seul geste. Enfin, troisième option, celle des crochets autobloquants qui maintiennent les lacets en place tout au long de votre parcours.

Choisir des chaussures de randonnée ou de trek est un moment crucial pour la réussite de vos excursions, il en va en effet de votre confort, mais aussi de votre sécurité. Ne négligez donc aucun détail au moment de faire votre choix et n’oubliez pas, avant de vous lancer à l’assaut des sentiers, de « roder » vos chaussures de trekking lors de courtes balades pour vous assurer qu’elles sont vraiment celles qu’il faut vous avant qu’il ne soit trop tard !

Les trois points-clés à retenir pour choisir ses chaussures de randonnée ou de trek :
  1. choisir ses chaussures de randonnée ou de trek, vous devez prendre en compte le type de terrain que vous allez arpenter ;
  2. Il existe des différences dans la conception des chaussures randonnée pour homme et celle des chaussures randonnée pour femme, ne le négligez pas au moment de faire votre choix ;
  3. Un bon équilibre entre imperméabilité et ventilation est indispensable pour des chaussures de randonnée confortables.