Ekosport, n°1 du sport Outdoor
Le n°1 du Sport Outdoor en Europe : Partenaire de la Fédération Française de Ski

Comment choisir son baudrier d’escalade ou d’alpinisme ?

Choisir son baudrier d’escalade ou d’alpinisme, c’est trouver l’équipement qui vous apportera confort et sécurité dans toutes vos ascensions. Voici les différentes étapes pour trouver le harnais parfait.

La composition d’un baudrier d’escalade

Le baudrier d’escalade se divise en 4 parties :

  • La ceinture dont on va pouvoir, selon les modèles, régler la taille ;
  • Les sangles pour les cuisses reliées à la taille par deux points d’accroche à l’arrière et un point d’attache à l’avant au niveau du pontet ;
  • Le pontet qui peut être simple ou double et permet de vous attacher à la corde ;
  • Les porte-matériel : ils sont au nombre de 2, 4 ou 6 et plus ou moins rigides pour vous permettre de choisir le baudrier d’alpinisme qui répond à tous vos besoins.

Le type de sangle, un élément déterminant pour le confort du harnais

Outre le système de réglage de votre harnais, la matière qui compose les sangles sera un point clé dans votre choix puisqu’elle influera sur la légèreté de votre équipement et son confort. Les sangles les plus répandues sont en nylon et doublées de mousse. Bon marché, elles sont cependant assez lourdes. Si vous êtes à la recherche d’un modèle léger, un harnais équipé d’une sangle doublée, c’est-à-dire composée de deux lanières avec un filet au centre, peut faire partie de l’alternative. Pour un baudrier d’escalade 100 % confort, optez pour une sangle large étudiée pour parfaitement répartir le poids lorsque vous grimperez.

Bon à savoir : d’autres options pour l’alpinisme

Pour de longues ascensions, vous pourrez également choisir un baudrier d’escalade à la sangle triplée ou à la technologie wireframe pour limiter l’impression de cisaillement une fois que vous serez suspendu dans les airs.

Les différents systèmes de réglage de harnais pour l’alpinisme ou l’escalade

Il existe trois systèmes de serrage pour les baudriers d’escalade :

Le baudrier réglable

Il se compose d’au minimum 3 boucles de réglage, une pour la ceinture et une pour chaque cuisse, ce qui permet d’ajuster le serrage de quelques centimètres. Le baudrier réglable permet de centrer le point d’encordement par rapport au corps.

Le baudrier ajustable

Il est réglable seulement au niveau de la ceinture, ce qui permet une plus grande liberté de mouvement au niveau des cuisses. Il permet également de garder le point d’ancrage à la corde parfaitement centré.

Le baudrier ouvrable

Il peut être ouvert entièrement, a été conçu pour favoriser plus de confort lorsqu’on souhaite l’enfiler avec les skis aux pieds. Il est destiné à la pratique de l’alpinisme.

Bon à savoir : boucles automatiques ou pas ?

Eh bien vous n’aurez pas vraiment le choix ! En effet, les baudriers d’escalade en vente de nos jours sont forcément équipés de boucles automatiques. Une fois le baudrier serré, la boucle automatique se bloque sans plus d’effort.

Choisir son baudrier d’escalade selon sa pratique

Le confort et la facilité d’utilisation d’un baudrier sont essentiels pour trouver le réglage qui ne vous freinera pas dans vos ascensions et vous assurera parfaitement. Il est donc important de choisir un baudrier d’escalade qui correspondra à votre pratique.

Escalade en grande voie :

Le tour des sangles des cuisses et de la taille doit être assez large pour rester confortable durant plusieurs heures. Vous devrez également opter pour un baudrier muni de porte-matériel assez nombreux pour vous permettre d’emmener vos mousquetons, dégaines, couteau d’escalade, assureur, coinceur et décoinceur. Pensez aussi aux passants pour vos porte-broches et à la boucle arrière pour votre sacoche de magnésie.

Escalade en salle :

Le temps de suspension lors de séances en salle est moindre ; vous pouvez donc être moins pointilleux sur le confort et les attaches pour votre équipement.

Escalade en cascade de glace :

Vous allez être couvert alors n’oubliez pas ce détail au moment de choisir la taille de votre baudrier. Il faudra également que votre harnais se règle facilement, car vous évoluerez dans des conditions extrêmes.

Escalade en falaise :

Les sessions peuvent vite s’allonger, par conséquent il ne faut pas négliger le confort. Vous aurez aussi besoin d’emmener du matériel, moins qu’en grande voie, mais tout de même.

Comment trouver la taille de son baudrier d’escalade ?

L’essayage est l’étape indispensable pour choisir la taille de son baudrier d’escalade ou d’alpinisme. Une fois que vous aurez passé votre harnais, vérifiez les points suivants :

  • Il doit vous aller parfaitement à la taille et les porte-matériel doivent être répartis de manière symétrique. Si ce n’est pas le cas, vous devez envisager une taille de baudrier plus petite ou plus grande selon la situation. Vous pouvez également tenter un harnais avec 2 boucles de réglage pour l’ajuster et obtenir le serrage optimal.
  • Essayez ensuite votre harnais en suspension. La sangle de la ceinture va forcément remonter, mais il ne faut pas qu’elle vous arrive au niveau des côtes, sinon il vous sera impossible de grimper confortablement. De même, vos cuisses seront nécessairement comprimées par les sangles de maintien et, si cela peut vous gêner, il ne faut à aucun moment que ce soit douloureux.
Bon à savoir : homme ou femme, à chacun ses modèles

Il ne vous aura pas échappé qu’il existe certaines différences anatomiques entre les hommes et les femmes ; c’est pourquoi des baudriers d’escalade aux designs spécifiques pour chacun des deux sexes ont été imaginés, ce qui peut procurer une véritable amélioration de « l’assise ».

Quelle certification pour un baudrier ?

Comme tous les équipements sportifs, le harnais doit répondre au cahier des charges strictes d’une certification, en l’occurrence la norme EN 12277. Elle impose que les baudriers de Type A et C puissent supporter une charge de 1 500 kilos pendant plusieurs minutes et ceux de Type B, 1 000 kilos. Les harnais de type A et D doivent également tenir une charge renversée de 1 000 kilos. Enfin, la ceinture d’un baudrier classé C doit pouvoir tenir seule une charge de 1 000 kilos.

Avant de grimper, il convient de toujours vérifier l’état de son baudrier d’escalade. Prenez donc le temps de passer au crible chaque point stratégique. Le pontet et les sangles qui l’entourent ne doivent présenter aucune trace d’usure, les boucles de réglage aucun point de blocage et les coutures ne doivent en aucun cas être décousues. Surveillez également les signes de coupures sur toutes les pièces en tissu et les fêlures sur les parties métalliques ou en plastique. Au moindre doute, il est impératif de changer son baudrier d’escalade.

Différents systèmes de réglage, types de sangles et nombre de porte-matériel : vous voilà désormais incollable sur les harnais et prêt à trouver le baudrier d’escalade qui vous offrira le bon compromis entre légèreté et confort avec, toujours, une sécurité optimale.

Les trois points-clés à retenir pour choisir son baudrier d’escalade ou d’alpinisme :
  1. Le baudrier d’escalade est avant tout là pour assurer votre sécurité, mais, si vous avez l’habitude de grimper pendant de longues heures, ne négligez pas le confort et la légèreté de votre équipement.
  2. Pour pratiquer l’escalade en toutes saisons, il vaut mieux opter pour un baudrier d’alpinisme réglable.
  3. Pour choisir la taille de son baudrier, il convient de l’essayer avec vos vêtements d’escalade et en suspension.