EKOGUIDE OUTDOOR

LE GUIDE D'ACHAT POUR BIEN CHOISIR SON MATOS
Comment choisir ses chaussures de trail ?

Activité en essor, Ekosport propose une large gamme de chaussures de trail pour tous les goûts et toutes les morphologies du pied. Pour être efficace, la chaussure doit allier accroche, résistance, protection et stabilité, tout en répondant aux exigences des chaussures running classiques qui sont l'amorti, le confort et la légèreté.

Avant de te précipiter sur un modèle attrayant par ses couleurs et sa ligne moderne, il est utile de te poser quelques questions pour bien orienter ton choix.


Chaussures de trail
Sur quel type de terrain je pratique ?
Quelle est la nature du terrain (sec, humide, terreux, sableux, caillouteux), le nombre de dénivelés (positif et négatif) et les conditions météos ? En fonction de ces paramètres, les critères recherchés (accroche, amorti, renforts...) ne seront pas les mêmes.

Par exemple, sur un sol caillouteux, privilégie une chaussure stable avec renforts et une bonne accroche. Par contre, sur un sol humide, privilégie les crampons non resserrés et une semelle à gomme tendre pour garder une bonne accroche (type Speedcross).

Si tu cours à la fois sur des chemins et sur la route, mais aussi par exemple sur des rues pavées ou des escaliers en ville, tu as une pratique mixte. Il existe des chaussures spécifiques pour le trail urbain ou « city trail » : plus légères, plus souples et avec des crampons mixtes.

En effet, en courant sur la route, le terrain est plus lisse et plat, tu as moins de risque de te prendre les pieds dans une racine ou de buter sur un caillou. Les chaussures de running, dédiée à une pratique essentiellement sur route, privilégient le déroulé de pied et la foulée grâce à leur souplesse et légèreté. Il te faut également des crampons plus durs pour résister à l’abrasion de la route, et plus resserrés.

Quel coureur je suis ?
Le nombre de sortie(s) par semaine et leurs durée(s) sont à prendre en compte pour choisir la bonne chaussure. Si tu cours régulièrement (au moins 2 entraînements / semaine), la résistance de la chaussure sera un critère de choix important, avec des matériaux qui résistent à l'abrasion.
Egalement, tes capacités physiques détermineront ton choix : ton gabarit, tes blessures passées éventuelles, ta vitesse de course, etc….




Le conseil de Guillaume, expert Trail :
Si tu fais plus de 85kg, privilégie un bon amorti de la chaussure avec une semelle intermédiaire en mousse plus ferme. Quand tu cours, chaque foulée propage une onde de choc de trois fois ton poids. Les articulations amortissent cette onde mais un bon amorti sur ta chaussure t’aidera à absorber le choc et à disperser les vibrations.
Sur quelle distance je pratique ?
Pour des distances courtes (21km et moins), le choix s'orientera sur un modèle proche d'une chaussure running légère et dynamique, avec toutefois un mesh plus résistant et une semelle cramponnée. Salomon S-Lab Pour de plus longues distances, il faudra te tourner vers des chaussures qui misent sur l'amorti et la stabilité. Sportiva : Akasha (chaussure pour longue distance)

Trail running
Quel est mon type de foulée ?
La pronation correspond au roulement latéral du pied, entre le moment où le coureur pose le pied au sol et celui où les orteils décollent du sol. En observant l’usure de tes semelles, tu peux déterminer si tu possèdes une foulée :
Universelle : usure au milieu de l'avant du pied
Pronatrice : usure à l'intérieur du pied
Supinatrice : usure à l'extérieur du pied,
et choisir une chaussure adaptée à ta foulée.
Les types de foulées


Guillaume Le conseil de Guillaume, expert Trail :
- Traileuse, opte pour un modèle femme : chez toutes les marques, des modèles spécifiquement adaptés à la morphologie des pieds féminins sont proposés (chaussant plus étroit, poids allégé,...).
ex : Asics : Fujitrabuco

- Choisir une pointure au-dessus, pourquoi ? Car les pieds gonflent pendant l'effort et qu'à la descente il faut laisser un peu de place aux orteils.

- Avant de te lancer dans ta première course, il faut avoir testé sa chaussure en entraînement pour éviter l'apparition d'ampoule.
Après une meilleure connaissance de ta pratique, voici les différentes données à prendre en compte pour bien choisir une chaussure de trail :

La stabilité : Quand on parle de stabilité, il s'agit de maintien. Une chaussure de trail doit assurer une stabilité maximum pour permettre au traileur de courir sur des terrains escarpés et à dénivelé en toute confiance. La stabilité d'une chaussure se détermine par la qualité de ses composants, particulièrement la semelle intermédiaire, qui intervient dans le déroulé de la foulée et dans le maintien du pied. (ex : technologie Sensifit chez Salomon) Salomon : Speedcross


L'accroche : Située sur la semelle extérieure (semelle d'usure – cf schéma), l'accroche se définie par les crampons. En fonction du type de crampon et du terrain rencontré, l'adhérence sera plus ou moins bonne. Des crampons resserrés sont conseillés sur un terrain plutôt sec. Sur un terrain humide (boue), il est important de choisir une semelle où la terre s'évacue bien pour conserver de l'adhérence.

(ex : technologie Contagrip® chez Salomon, Vibram Mégagrip chez The North Face)
Salomon : Lab Sense
The North Face : Ultra


L'amorti : L'amorti permet de protéger les articulations des chocs. Différentes technologies sont utilisées pour atténuer les impacts au sol (système GEL chez Asics, Rolling Concept chez Mammut, EVA chez Hoka One One...). Le poids du sportif va influencer la qualité de l'amorti : plus tu es lourd, plus l'amorti devra être important. Hoka : Challenger


La protection et les renforts : En trail, il est fréquent de courir sur des terrains très accidentés comme des pierriers. Pour protéger les pieds des obstacles et renforcer la chaussure de l'usure, des renforts (appelés pare-pierres) sont placés sur l'avant, l'arrière et les côtés de la chaussure, selon les modèles. Si tu pratiques par tous les temps, opte pour une tige imperméable en Gore-Tex. (ex : membrane Gore-Tex Extended Comfort Footwear chez Salomon). Salomon : XA Pro

Quand changer mes chaussures ?
L'usure de la chaussure se fait naturellement. Une chaussure s'use au bout de 1000 km environ (amorti, dynamisme et stabilité).
Une personne effectuant 3 sorties par semaine doit changer sa chaussure tous les 6 mois (environ 40km/semaine). Si tu fais plus de 80km par semaine, on te conseille de la changer tous les 3 mois.

Il faut savoir qu'une chaussure de compétition ou minimaliste s'use plus rapidement qu'une chaussure traditionnelle, il faut donc la changer plus régulièrement (tous les 500km).