EKOGUIDE OUTDOOR

LE GUIDE D'ACHAT POUR BIEN CHOISIR SON MATOS

Quels accessoires emmener en randonnée ?




Électronique


Montre cardio

:
porter un cardiofréquencemètre permet au randonneur de suivre sa fréquence cardiaque de façon précise tout au long de la randonnée. Le pouls est enregistré grâce à un capteur : ceinture abdominale, capteur au poignet ou capteur au doigt. Les modèles les plus élaborés peuvent proposer des fonctions complémentaires (altimètre, baromètre, boussole, ...).




Le conseil de Marion, experte Outdoor :
cet accessoire te sera utile si tu souhaites suivre la pulsation de ton cœur pendant l'effort et vérifier ton niveau de récupération après la marche.

Montre GPS

:
ce type de montre est très utile avant, pendant et après une randonnée.
Avant la randonnée : elle permet de préparer ton itinéraire et de charger le tracé depuis un PC,
Pendant la randonnée : elle permet de suivre l'itinéraire et d'enregistrer ton parcours. Elle sert également de tableau de bord en mentionnant l'altitude, la vitesse, la distance parcourue, les conditions climatiques....
Après la randonnée : elle permet d'étudier les informations enregistrées et de les transférer sur ton ordinateur.




Le conseil de Marion, experte Outdoor :
cette montre t'est conseillée si tu souhaites avoir des données précises lors de chacune de tes sorties. Bon à savoir : les GPS de randonnée sont fournis avec une carte pré-installée qu'il est possible d'agrandir en achetant des cartes topographiques supplémentaires par zones géographiques.

Podomètre

:
mesurant le nombre de pas, cet outil permet au randonneur de mesurer sa distance parcourue après une randonnée et de suivre en temps réel cette distance. La plupart des modèles s'accroche à la ceinture ou à la chaussure, certains ajoutent des options (fréquence cardiaque, vitesse de marche, calories dépensées...).

Lunettes de soleil


Indispensable en montagne où le rayonnement des UV est plus fort, une paire de lunettes de soleil se choisit en fonction de différents critères :

L'indice de protection

:
définit selon la réglementation européenne, l'indice de protection d'une paire de lunettes correspond à sa capacité à filtrer la luminosité. Cinq catégories de verres existent (de 0 à 4) pour répondre à tous les besoins. Pour la randonnée en montagne, il est important de porter des lunettes bien protectrices, de niveau 2 minimum.
Lunettes de catégorie 2 : à porter uniquement en cas de brouillard ou de gros nuages épais,
Lunettes de catégorie 3 : idéales pour les randonnées estivales où la luminosité est forte,
Lunettes de catégorie 4 : indispensables pour la randonnée sur glacier.




Le conseil de Marion, experte Outdoor :
si tu ne veux ne pas emmener plusieurs paires de lunettes, opte pour des verres photochromiques. Cette technologie s'adapte à la luminosité ambiante et passe d’une catégorie de protection à une autre en quelques secondes (de 2 à 4, par exemple).

Confort et légèreté

:
passer une journée entière avec des lunettes sur le nez exige un minimum de confort pour éviter les douleurs au niveau du nez ou des oreilles. En plus de la forme de la monture, la légèreté compte.




Le conseil de Marion, experte Outdoor :
si tu es randonneur moyen, confirmé ou expert, il est important de choisir une paire de lunettes adaptée aux sports outdoor, dotée d'une conception ergonomique et légère.

Résistance

:
pour ne pas retrouver tes lunettes de soleil cassées au fond du sac et t’abîmer les yeux le reste du trek, choisis une monture fabriquée dans une matière résistante. Une monture en plastique sera très solide, une monture en polyamide sera incassable et flexible.