EKOGUIDE OUTDOOR

LE GUIDE D'ACHAT POUR BIEN CHOISIR SON MATOS

Quels vêtements porter en trail ?



Comme dans toutes autres activités physiques intensives où la transpiration intervient, l'objectif du sportif est de maintenir sa température corporelle en gardant sa peau au sec. Quelles que soient la température extérieure, l’intensité ou la durée de la course, cette règle de base est primordiale pour éviter de te refroidir.

Comment t'habiller lorsque tu pratiques le trail par temps chaud ?

Équipement Trail

Haut technique (tee-shirt, débardeur)


En première couche, tu as le choix entre le t-shirt et le débardeur, selon tes préférences et la ventilation recherchée. Mais attention, le débardeur ne protège pas les épaules des coups de soleil ! Choisis ensuite une matière respirante qui sèche rapidement grâce à une bonne évacuation de l'humidité vers l'extérieur (fibres synthétiques) pour éviter de te refroidir. Enfin, une coupe près du corps assure une bonne liberté de mouvements et évite les frottements.



Le conseil de Léna, experte Textile :
évite absolument le textile en coton qui absorbe la transpiration et refroidit la peau très rapidement.
Il est fortement conseillé d'emporter dans ton sac une veste ou un coupe-vent léger, imperméable ou déperlant et respirant. Les conditions météo peuvent changer rapidement, surtout en montagne. Le coupe-vent est une garantie contre les intempéries imprévues et peut, même par beau temps, s'avérer très utile en cas de longue pause où le corps se refroidit comme en cas d’accident avec l'attente des secours. À noter que le coupe-vent fait souvent partie du matériel obligatoire dans les courses de trail.

En cas de froid, le système trois couches est incontournable : couche 1 respirante (t-shirt ou débardeur respirant) / couche 2 isolante pour conserver la chaleur (un maillot manche longue respirant) / couche 3 protectrice (coupe-vent). Même par temps chaud, si ton départ de course est à 4h du matin, la seconde couche isolante sera la bienvenue !


Casquette, visière, bandeau


Choisis une casquette légère et aérée avec une visière courte. La casquette protège du soleil mais aussi de la pluie ! Le bandeau ou cache cou porté en bandeau sera également bien pratique pour courir, en absorbant la transpiration, ou en tenant les cheveux. Par temps froid, pense au bonnet car la chaleur du corps s’échappe par les extrémités, en particulier la tête. Des gants seront tout aussi indispensables pour limiter les perditions de chaleur. À choisir en tissu respirant, bien entendu.


Bas technique (short, cuissard, corsaire)


Bannis là aussi le coton et tourne toi vers des matières respirantes et extensibles en fibres synthétiques et stretch.

Voici les avantages des grandes familles de bas techniques pour le trail :
Le cuissard : au plus près de la peau, ce type de bas technique minimise les irritations et ne gêne absolument pas le mouvement.
Le short avec slip intégré : très agréable à porter car léger et souple, ce type de short est idéal lorsqu'il fait très chaud grâce à sa grande ventilation. Attention toutefois aux brûlures dues aux frottements des cuisses.
Le short avec cuissard intégré : ce bas technique 2 en 1 assure un joli design et ne crée aucune irritation. Composé de deux couches, évite de la porter les jours de grande chaleur.
Le short/cuissard avec compression : en plus d'éviter les irritations, ce bas technique compressif assure un excellent maintien musculaire qui améliore la tonicité des muscles, donc les performances du sportif.
Le collant : ce bas technique long est très agréable lorsqu'il fait froid, en plein hiver ou tôt le matin quand le soleil n'est pas encore sorti.



Le conseil de Léna, experte Textile :
avant de longues distances ou des compétitions, essaye tes vêtements en entraînement pour détecter les zones sensibles aux irritations et agis en conséquence en protégeant les points de frottement avec du strap ou de la crème anti-frottement.

Chaussettes

Pour les chaussettes, le choix est très important. Privilégie le coton et choisi les de préférence sans coutures pour minimiser les risques d’ampoules et avec des renforts sur les zones sensibles (talon, orteils...) pour protéger des chocs et frottements. Une paire de chaussettes de running classique ne sera pas suffisante car, trop fine et fragile. Plus « remué » en trail, le pied a besoin de protection et de résistance supérieures, sans oublier la légèreté et la respirabilité.




Le conseil de Léna, experte Textile :
avant une course, teste tes chaussettes pour voir si elles sont suffisamment résistantes et protectrices au niveau des zones de frottements.

Textile de compression


Manchon, booster, chaussettes de compressions,... Le fait de comprimer les muscles, les articulations et le système veineux a plusieurs actions bénéfiques : réduction de la fatigue musculaire, diminution de la diffusion de l'acide lactique et meilleure oxygénation. Ta performance générale et la récupération seront ainsi améliorées.

Entretien textile

Tous les textiles techniques sont faciles d’entretien et ne bougent pas, même après plusieurs lavages. Il suffit de les laver à 30°, à la main ou en machine et de les faire sécher à l'air libre (séchage très rapide). Il est déconseillé de les faire sécher sur un radiateur ou en machine.