EKOGUIDE OUTDOOR

LE GUIDE D'ACHAT POUR BIEN CHOISIR SON MATOS
Comment choisir son sac à dos de trail ?

Le trail est une activité physique qui se pratique en autonomie dans un milieu naturel. Partir courir, même une petite heure, sans réserve paraît peu raisonnable. En plus de l'apport en eau indispensable, il est toujours conseillé de partir avec un ravitaillement, une veste imperméable, son téléphone,... Sur certaines courses, une liste de matériel est même obligatoire.

Pour trouver le sac qui répond à tes besoins, plusieurs paramètres sont à prendre en compte : le volume, l'organisation de la charge, le confort de portage, le poids et les accessoires. Il est avant tout indispensable de bien cerner ton utilisation pour éviter d'acheter un modèle trop grand ou trop petit.


Sacs de trail

Volume

Ce paramètre dépend d'abord de la longueur du trail*, mais également des conditions climatiques. Les petits sacs destinés aux trails courts proposent un volume moyen de 5 litres, permettant d'emporter une poche à eau, du ravitaillement et une veste coupe-vent. Pour les trails plus longs, il est conseillé de s'équiper d'un sac à dos plus volumineux.

Organisation

Certains coureurs préféreront la ceinture porte-gourdes au sac à dos par son encombrement minimum, pour l’entraînement sur de courtes distances. Pour les trails dépassant une trentaine de kilomètres, le choix d'un sac à dos avec une organisation adaptée est inévitable. Il doit comporter un compartiment pour la poche à eau, à porter le plus près du dos pour éviter les ballottements ; une poche principale pour accueillir vêtements, couverture de survie et accessoires ; des poches latérales accessibles sans enlever le sac, pour ranger le ravitaillement (gels et barres énergétiques).

Accessoirisation

Utiles voire indispensables lors de certains trails, les accessoires ont pour objectif de faciliter la pratique. Voici ceux qu'il est conseillé d'avoir dans son sac à dos :
Une poche à eau : d'une capacité minimum de 1,5 litre, elle se place dans un compartiment spécial.
Un porte-bidon : conseillé pour les traileurs qui veulent une réserve d'eau supplémentaire, à la ceinture ou sur la bretelle du sac.
Un porte-bâton : indispensable pour pouvoir accrocher ses bâtons sur les portions où ils ne servent pas.
Un élastique porte-matériel : en plus d'ajuster le volume du sac, cet élastique permet d'attacher un vêtement qui sera facilement accessible.


Sacs Trail



Confort et poids

Pour ne pas gêner le coureur, un bon sac de trail doit avoir une forme enveloppante pour pouvoir se porter le plus près possible du dos. Les bretelles, la ceinture et la sangle de poitrine permettent d'assurer ensuite une stabilité optimale. Pour finir, plus le sac est léger, plus on l'oubliera, et plus il sera confortable. Le sac gilet est une excellente solution.



Le conseil de Guillaume, expert Trail :
Les différentes catégories de courses de Trail :
Trail découverte : moins de 21 km
Trail courte distance : moins de 30 km
Trail moyenne distance : entre 30 et 80 km
Ultra Trail : supérieur à 90-100 km.
Accessoires Trail
Ce qu'il faut mettre dans ton sac :
Écouteurs sans fil, lampe frontale, téléphone, barres / gels / boissons énergétiques, bande élastique (straping), couteau... Et pour les courses avec matériel obligatoire : veste, réserve d’eau d’au moins 1 litre (poche à eau ou gourdes), sifflet, couverture de survie, casquette ou bandeau, parfois sur pantalon et gobelet personnel pour boire les liquides (eau, coca et soupe) aux ravitaillements.